BFMTV

Grèce: une femme élue pour la première fois à la présidence de la République

Ekaterini Sakellaropoulou a été élue ce mercredi à une vaste majorité, et devient la première femme de l'histoire du pays à prendre la présidence de la République hellénique.

La magistrate Ekaterini Sakellaropoulou, 63 ans, a été élue ce mercredi, à une vaste majorité, présidente de la République hellénique, devenant la première femme de l'histoire de la Grèce à accéder à ce poste essentiellement honorifique.

L'actuelle présidente du conseil d'Etat, défenseure de l'environnement, a été élue dès le premier tour du scrutin, pour un mandat de cinq ans renouvelable, sur proposition du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, par 261 députés sur les 300 que compte le Parlement. 

Un symbole d'une "transition vers la nouvelle ère"

A peine informée de son élection, la future cheffe de l'Etat, qui prêtera serment le 13 mars, a déclaré "aspirer à une société qui respecte les droits, en vertu de notre Constitution, la charte européenne des droits fondamentaux et la Convention européenne des droits de l'homme".

Lors de sa première déclaration devant les médias, elle s'est dit prête à oeuvrer pour "instaurer un climat de sécurité et de justice dans la société". Elle a évoqué les "défis du XXIe siècle" -- depuis la "crise économique ou le changement climatique aux mouvements massifs de populations et la crise humanitaire" -- qui exigent "une coopération internationale".

Cette juge expérimentée succédera au président conservateur sortant Prokopis Pavlopoulos, dont le mandat expire le 13 mars. "C'est une journée importante pour la République grecque. Le Parlement a élu une juriste remarquable, une personnalité de consensus, qui symbolise la transition vers une nouvelle ère", s'est félicité Kyriakos Mitsotakis, qui avait proposé Ekaterini Sakellaropoulou à ce poste. 

J. G. avec AFP