Jean Ping, le 28 août, à Libreville.
 

 

Votre opinion

Postez un commentaire