BFMTV

G20: entrevue secrète entre Donald Trump et Vladimir Poutine 

Le président russe Vladimir Poutine et le président américain Donald Trump lors du G20 à Hambourg le 7 juillet.

Le président russe Vladimir Poutine et le président américain Donald Trump lors du G20 à Hambourg le 7 juillet. - SAUL LOEB / AFP

Donald Trump et Vladimir Poutine se sont entretenus au cours d’une "seconde conversation" en marge du G20 à Hambourg le 7 juillet dernier.

Le secret a tenu douze jours. Donald Trump et Vladimir Poutine ont eu une seconde entrevue lors du G20. Après un entretien officiel de deux heures, les deux dirigeants se sont entretenus au cours d’une seconde conversation a confirmé mercredi la Maison-Blanche. 

"Il n’y a pas eu de "seconde réunion" entre le président Trump et le président Poutine, juste une brève conversation à la fin d’un dîner. Insinuer que la Maison blanche a tenté de "cacher" une seconde réunion est faux, malveillant et absurde".

Donald Trump a démenti sur Twitter: 

Une conversation "privée et animée"

Selon le quotidien britannique The Guardian, c’est Ian Bremmer, président du groupe de conseil Eurasia Group, le premier qui a révélé l’existence de cette rencontre: 

"Donald Trump s’est levé de la table et s'est assis avec Vladimir Poutine pendant environ une heure. C'était une conversation privée et animée, uniquement en compagnie du traducteur de Vladimir Poutine". 

L’absence de traducteur américain au cours de la discussion a par ailleurs été qualifiée par Ian Bremmer de "manquement au protocole de sécurité nationale".

"Personne ne sait sur quoi portait leur discussion" 

"Personne ne sait pour sûr sur quoi portait leur discussion, et si c’était purement social ou s’ils ont abordé des questions bilatérales ou internationales". a indiqué un responsable de la Maison-Blanche à l'agence de presse Reuters.

Cette révélation a soulevé des interrogations sur la teneur de leur conversation, sur les personnes y ayant assisté et sur la raison pour laquelle son existence n'a pas été rendue publique plus tôt.

Plusieurs enquêtes en cours

L'administration Trump est engluée dans l'affaire russe, avec des soupçons de collusion entre des proches du milliardaire devenu président et des responsables russes pendant la campagne présidentielle de 2016. Plusieurs enquêtes sont en cours concernant l'ingérence de la Russie dans le processus électoral américain.

Dernière révélation en date dans ce dossier: le fils ainé du président, Donald Trump Jr, a récemment publié des échanges d'emails au terme desquels il acceptait de rencontrer une avocate russe supposée détenir des documents fournis par les autorités russes et présentés comme compromettants pour la candidate démocrate Hillary Clinton. La réunion s'est tenue en juin 2016, au plus fort de la campagne.

P.A., avec AFP