BFMTV

Fusillades en Allemagne: l'auteur présumé avait publié un manifeste complotiste et raciste

BFMTV
Une vidéo et un manifeste ont été retrouvés dans lesquels, l'auteur présumé de l'attaque qui a fait neuf morts à Hanau, tient des propos racistes et développe des théories complotistes, rapportent plusieurs médias allemands.

Quelques heures après la double fusillade qui a fait neuf morts à Hanau, près de Francfort, les motivations de l'assaillant présumé, retrouvé mort à son domicile, se précisent. Le ministre de l'Intérieur du Land du Hesse a déclaré que "les premiers éléments de l'enquête laissent penser à une attaque d'extrême-droite".

Théorie du complot et propos racistes

Selon plusieurs médias locaux, dont le quotidien allemand Bild, l'auteur présumé est un certain Tobias R., âgé de 43 ans. D'après des sources proches de l'enquête, une lettre d'aveux et une vidéo ont été retrouvées. D'après Peter Neumann, spécialiste du terrorisme au King's College de Londres, un manifeste de 24 pages a été retrouvé, dans lequel l'auteur présumé témoigne d'une "haine des étrangers et des non-blancs".

"Il appelle à l'extermination de plusieurs pays en Afrique du Nord, au Proche-Orient et en Asie centrale" en usant "de termes explicitement eugénistes, affirmant que la science prouve que certaines races sont supérieures", a développé Peter Neumann sur Twitter.

Une vidéo publiée sur YouTube

L'auteur présumé a également publié une vidéo sur YouTube une semaine avant la double fusillade, dans laquelle il adresse "un message personnel à tous les Américains" et tient des propos complotistes à propos "d'installations militaires souterraines aux États-Unis où des enfants sont maltraités et tués", rapporte l'hebdomadaire Zeit.

La Hessischer Rundfunk, le groupe audiovisuel public du Land de Hesse, précise que Tobias R. y tenait également "des commentaires négatifs sur les migrants venus de Turquie et des pays arabes". 

Le second cadavre identifié

Le ministre de l'Intérieur de Hesse, Peter Beuth a par ailleurs indiqué que l'homme était en possession d'une arme. Les enquêteurs ont également retrouvé dans sa voiture des munitions et des chargeurs, selon la presse locale, ajoutant que le suspect était muni d'un permis de chasse.

Enfin, le second cadavre retrouvé à son domicile est celui de sa mère, âgée de 72 ans, selon Peter Beuth, qui a ajouté, lors d'une conférence de presse:

"Nous n'avons pas d'élément qui laisse à penser qu'il y aurait d'autres auteurs."

Les premiers éléments semblent donc attester la piste d'un attentat d'extrême droite, redouté ces dernières semaines par les autorités allemandes. Il apparaît que l'individu n'était pas connu des services de renseignements, fait savoir la Hessischer Rundfunk. Le parquet fédéral allemand s'est depuis saisi de l'enquête.

Esther Paolini