Mis à jour le

Total a réussi à localiser dans un puits désaffecté à 4.000 mètres de profondeur la fuite de gaz qui l'a obligé à évacuer une de ses plateformes en mer du Nord, à cause des risques d'explosion, a indiqué une porte-parole du groupe pétrolier.

Votre opinion

Postez un commentaire