Emma Gonzalez et David Hogg, rescapés de la fusillade de Parkland, sont devenus la cible de l'alt-right.
 

Survivants de la fusillade perpétrée dans un lycée de Floride la semaine dernière, Emma Gonzalez et David Hogg sont montés au créneau contre les armes à feu. Depuis quelques jours, ils sont ciblés par une campagne de déstabilisation venue de l'"alt-right", la frange la plus dure de l'extrême-droite américaine.

Votre opinion

Postez un commentaire