Mis à jour le
La cathédrale Uspenski à Helsinki, capitale de la Finlande.
 

Cette semaine en Finlande, plus de 4.000 fidèles ont fait leurs adieux à l’Eglise luthérienne. Une désertion imputable aux propos de la ministre de l’Intérieur qui condamne, entre autres, les initiatives soutenant le mariage gay.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Hybow
    Hybow     

    Pas utile qu'ils quittent leur pays, c'est la ministre qui sera débarquée si le mouvement s'amplifie...

  • Hybow
    Hybow     

    En France , lorsqu'on est pas d'accord avec les déclarations d'un ministre on le fait savoir sur les réseaux sociaux. Cette ministre fait partie de l'église luthérienne. Comme stipulé dans l'article, les gens inscrits à cette église payent un impôt. En se désinscrivant, plus d'impôt au bénéfice de l'église, et ils expliquent pourquoi ils se désinscrivent. Donc, ils ont le pouvoir de dire à leur gouvernants au travers de leur non-engagement à cette église (dont cette ministre fait partie) qu'ils ne veulent pas de cette femme au gouvernement ! Et là ce n'est pas un sondage à la con, ce sont des faits !!!

  • pseudoma
    pseudoma     

    elle a qu'à parler en son nom propre pas au nom de l'église ... et puis, comme elle est au gouvernement, ils vont peut-être aussi quitter le pays ?

Votre réponse
Postez un commentaire