× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Des policiers passent devant le pensionnat où a eu lieu l'enlèvement, à Chibok.
 

L'ONG Amnesty International affirme que l'armée nigériane a reçu des avertissements quelques heures avant l'attaque, mais n'en a pas tenu compte.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'armée est au service de l'état avec des officiers qui rendent des comptes. Et les politiques au sommet de l'état n'aime pas particulièrement passer pour des crétins incapables.

  • deuxc
    deuxc     

    Franchement, qu'est-ce que l'armée nigérienne en a à faire? Cela ne lui aurait rien rapporté d'intervenir. Sinon des ennuis.

  • deuxc
    deuxc     

    L'armée nigérienne...Nous les avons vus défiler...Ben si leur efficacité est en rapport, alors faut pas se poser de question.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Il est difficile de régler le problème au Nigeria car il y a des collusions entre le pouvoir et les rebelles. Si on intervient militairement, il faudra intervenir sans donner d'infos au gouvernement en place ....

Votre réponse
Postez un commentaire