Fille ou garçon? Hong Kong au coeur d'un trafic de sang de femmes chinoises enceintes

Laboratoire d'analyses sanguines (illustration)
 

Alors que la Chine interdit les analyses de sang de femmes enceintes destinées à connaître le sexe de leurs foetus, des agents clandestins se proposent de transporter illégalement leurs échantillons à Hong Kong.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire