BFMTV

Fabius : les islamistes voulaient « installer au Mali un état terroriste »

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. - -

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a justifié vendredi soir l'intervention militaire française au Mali par le risque d'instauration d'un état terroriste par les islamistes. L'aviation française est intervenue, a-t-il précisé.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a justifié vendredi l'intervention militaire française au Mali en affirmant que les groupes islamistes armés voulaient y « installer un Etat terroriste ». « Profitant du délai entre les décisions internationales prises et le moment de leur application, les groupes terroristes et criminels sont descendus vers le Sud, leur objectif étant de contrôler la totalité du Mali et d'installer au Mali un Etat terroriste », a déclaré le chef de la diplomatie française lors d'une conférence de presse.
Seule l'armée française intervient pour l'heure aux côtés des unités maliennes, a assuré Laurent Fabius, qui n'a pas précisé l'étendue des moyens militaires engagés. Il a toutefois confirmé que l'aviation française était intervenue. « Il s'agit essentiellement de bloquer la progression vers le Sud des terroristes criminels et cela prendra le temps qu'il faut », a-t-il dit, ajoutant que « les moyens nécessaires ont été prévus ».
« Il n'est pas du tout question que les Français s'installent en permanence là-bas », a souligné Laurent Fabius, récusant l'expression de « gendarme » du continent africain.
A la question de savoir si des éléments nigérians et sénégalais participaient à l'opération, le chef de la diplomatie française a répondu par la négative.
Concernant les 8 otages français retenus au Sahel, Laurent Fabius a assuré que la France fera « tout pour les sauver », soulignant que « ces sont les mêmes groupes qui sont à la fois les preneurs d'otages et les groupes terroristes qui descendent vers le sud du pays ».

P.G avec agences