Britain's Prime Minister Theresa May leaves 10 Downing Street in central London on March 13, 2018. 
Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
 

Bénéficiant du soutien de la France, de l'Allemagne et des Etats-Unis, la Première ministre britannique réunit ce matin son Conseil de sécurité nationale afin de discuter d'éventuelles sanctions contre la Russie, dix jours après l'empoisonnement d'un ex-espion russe à Salisbury. 

Votre opinion

Postez un commentaire