Ex-espion russe
 

Alors que Theresa May a laissé à la Russie jusqu'à ce mardi soir pour s'expliquer dans l'affaire  d'empoisonnement de l'ex-espion russe, Sergueï Lavrov s'est dit prêt à coopérer avec Londres tout en refusant l'ultimatum.

Votre opinion

Postez un commentaire