BFMTV
Ukraine
en direct

Zelensky lance un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour aider l'Ukraine

Zelensky lance un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour aider l'Ukraine

Volodymyr Zelensky, le 11 janvier 2023.

Tandis que les combats font toujours rage dans l'Est de l'Ukraine, un accident d'hélicoptère a fait plusieurs victimes ce mercredi matin à Brovary, près de Kiev, dont le ministre de l'Intérieur, Denys Monastyrsky.

L'ESSENTIEL

  • Le ministre de l'Intérieur ukrainien Denys Monastyrsky a été tué dans un crash d'hélicoptère à Brovary, une ville de la banlieue de Kiev. Lire son portrait
  • L'hélicoptère s'est écrasé sur une école maternelle causant la mort de 14 personnes dont un enfant. Lire l'article
  • À Davos, Volodymyr Zelensky a lancé un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour l'aide à l'Ukraine, sur fond de polémique autour de l'hésitation de l'Allemagne à livrer des chars. Lire la brève

Ce direct est terminé

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.com.

Crash d'hélicoptère à Brovary: le président Zelensky affirme qu'une enquête a été ouverte

"Le Service de sécurité de l'Ukraine a ouvert une enquête pénale sur ce terrible événement", a annoncé Volodymyr Zelensky lors de son allocution quotidienne, faisant référence au crash d'un hélicoptère près de Kiev ce mercredi matin.

25 personnes ont été blessées, dont 11 enfants tandis que 14 personnes ont été tuées, dont un enfant, a affirmé le Président. Parmi les victimes, figure Denys Monastyrsky, le ministre de l'Intérieur.

Lors de cette enquête, Volodymyr Zelensky a "chargé le chef du service de sécurité de l'Ukraine, en coopération avec tous les autres organes autorisés, de clarifier toutes les circonstances de l'accident".

Volodymyr Zelensky annonce que le chef de la police nationale d'Ukraine devient ministre de l'Intérieur par intérim

Alors que le ministre de l'lntérieur ukrainien Denys Monastyrsky est mort ce mercredi dans un accident d'hélicoptère en se rendant sur le front, le président ukrainien a annoncé le nom de son successeur par intérim: Igor Klymenko.

"Le ministère sera temporairement dirigé par le chef de la police nationale d'Ukraine", a déclaré Volodymyr Zelensky lors de son allocution quotidienne au peuple ukrainien.

Il a ajouté: "Le ministre Denys Monastyrsky, Yevhen Yenin et leurs collègues décédés dans l'accident ne sont pas des personnes facilement remplaçables [...] Les tâches dont le ministre était chargé dans le cadre de notre opération de défense et d'assurer la sécurité de l'État ont également été réparties."

Le porte-parole de l'ambassade de Russie assure qu'il n'y a "pas eu de sabotage" russe sur l'hélicoptère

Invité de BFMTV, Alexander Makogonov, porte parole de l’ambasse de Russie en France, a assuré qu'il n'y a "pas eu de sabotage" russe sur l'hélicoptère qui s'est écrasé à Brovary.

"Il ne faut pas voir les Russes derrière chaque événément dans le monde", a-t-il ajouté.

Joe Biden "pleure" les victimes de la "tragédie déchirante" du crash d'hélicoptère près de Kiev

Après le crash de l'hélicoptère du ministre ukrainien de l'Intérieur, le président américain Joe Biden et son épouse Jill "pleurent avec tous ceux qui sont endeuillés par cette tragédie déchirante", a fait savoir la Maison Blanche.

Dans un communiqué, le couple présidentiel salue la mémoire de ce ministre, Denys Monastyrsky, "un homme de réformes et un patriote", et dit être "en pensée auprès des dizaines de civils tués ou blessés" dans cet accident, qui a coûté la vie à au moins 14 personnes dont un enfant.

Les alliés de l'Otan vont fournir à l'Ukraine des armes "plus lourdes et plus modernes"

Les alliés de l'Otan vont fournir à l'Ukraine des armes "plus lourdes et plus modernes" pour l'aider à tenir tête aux offensives de la Russie, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.

"Nous nous réunirons (vendredi) à Ramstein (Allemagne) au sein du groupe de contact pour l'Ukraine dirigé par les États-Unis et le message principal sera un soutien accru avec des armes plus lourdes et plus modernes", a-t-il déclaré au Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

Olaf Scholz promet de poursuivre son soutien à l'Ukraine, sans se prononcer sur l'envoi de "tanks"

Olaf Scholz, pressé de donner son feu vert à la livraison de tanks à Kiev, a promis de poursuivre son soutien à l'Ukraine, sans toutefois mentionner l'envoi de chars d'assaut.

Le chancelier allemand a été explicitement interrogé sur l'envoi de chars Leopard 2, réclamés par Kiev et que plusieurs pays, dont la Pologne, sont prêts à livrer.

"Nous ne soutenons pas seulement l'Ukraine avec des moyens financiers et de l'aide humanitaire mais aussi avec beaucoup d'armes", a-t-il répondu.

Le pays a régulièrement testé la patience de ses alliés, et s'est attiré les critiques de l'Ukraine, pour son approche prudente quand il s'agit de livrer des systèmes d'armement à Kiev.

À Davos, Volodymyr Zelensky lance un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour l'aide à l'Ukraine

Le président Volodymyr Zelensky a lancé ce mercredi à Davos un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour l'aide à l'Ukraine, alors que l'Allemagne notamment hésite à autoriser la livraison au pays de chars Leopard.

"La tyrannie avance plus vite que les démocraties", a-t-il déploré lors d'une intervention en visio à la réunion du Forum économique mondial, qui se tient cette semaine dans la station de ski suisse.

"La mobilisation du monde doit aller plus vite que la prochaine mobilisation militaire de notre ennemi commun", a-t-il insisté.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF) à Davos, le 18 janvier 2023.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF) à Davos, le 18 janvier 2023. © Fabrice COFFRINI / AFP

La nouvelle présidente du CICR va se rendre cette semaine à Moscou

La nouvelle présidente du CICR, Mirjana Spoljaric, se rend cette semaine à Moscou pour rencontrer des représentants du gouvernement et discuter de l'accès aux soldats faits prisonniers depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, a annoncé l'organisation.

Les besoins humanitaires urgents et les prisonniers de guerre seront "au coeur" de sa visite, qui fait suite à sa mission effectuée en Ukraine en décembre, a indiqué le Comité international de la Croix-Rouge dans un communiqué.

"Une des priorités absolues de la présidente est de faire en sorte que les prisonniers de guerre des deux camps puissent recevoir des visites régulières du CICR et qu'ils soient traités avec humanité, conformément au droit international humanitaire", a indiqué l'organisation.

Qui était Denys Monastyrsky, le ministre de l'Intérieur tué dans le crash d'hélicoptère près de Kiev?

Denys Monastyrsky a perdu la vie, en même temps que 13 autres personnes, ce mercredi dans le crash de l'hélicoptère qui le transportait vers la ligne de front. Ministre de l'Intérieur ukrainien depuis juillet 2021, le quadragénaire était juriste et un fidèle de Volodymyr Zelensky.

Retrouvez son portrait dans cet article.

Les opérations de recherche et de sauvetage ont pris fin sur le site du crash de Brovary

Les autorités ukrainiennes ont annoncé la fin des opérations de recherche et de sauvetage sur le site du crash d'hélicoptère à Brovary, près de Kiev.

Des pompiers près du site où un hélicoptère s'est écrasé dans un jardin d'enfants à Brovary, en banlieue de Kiev Kiev, le 18 janvier 2023.
Des pompiers près du site où un hélicoptère s'est écrasé dans un jardin d'enfants à Brovary, en banlieue de Kiev Kiev, le 18 janvier 2023. © Sergei Supinsky / AFP

La drame a fait 14 mort dont un enfant et neuf personnes qui étaient à bord de l'appareil. Le ministre de l'Intérieur, Denis Monastyrsky, fait également partie des personnes tuées.

Le bilan humain du crash d'hélicoptère revu à la baisse avec 14 morts dont un enfant

Selon un dernier bilan des services d'urgence revu à la baisse en début d'après-midi, il y a 14 morts dont un enfant, et 25 blessés hospitalisés dont 11 enfants dans le crash d'hélicoptère à Brovary.

"Le bâtiment de l'école maternelle a été touché, et le feu a par la suite gagné les fenêtres d'un immeuble de quatorze étages et trois voitures", a indiqué le SES sur Telegram, précisant qu'il y avait 9 personnes à bord de l'appareil dont le ministre et son adjoint.

Un précédent bilan avait fait état de 18 morts dont trois enfants.

Vladimir Poutine affirme que l'invasion de l'Ukraine a pour but d'arrêter la guerre qui fait rage depuis 2014

Vladimir Poutine a déclaré que l'invasion de l'Ukraine en février dernier avait pour but de mettre fin à la guerre qui fait rage depuis 2014.

Il a ajouté que la Russie cherche depuis longtemps à négocier un règlement du conflit dans le Donbass, où les séparatistes soutenus par Moscou affrontent les forces ukrainiennes depuis 2014.

"Les opérations de combat à grande échelle impliquant des armes lourdes, de l'artillerie, des chars et des avions n'ont pas cessé dans le Donbass depuis 2014", a-t-il déclaré.

"Tout ce que nous faisons aujourd'hui, dans le cadre de l'opération militaire spéciale, est une tentative d'arrêter cette guerre. C'est le sens de notre opération - protéger les personnes qui vivent sur ces territoires."

Le Canada va fournir de 200 véhicules blindés à l'Ukraine

La ministre canadienne de la Défense, Anita Anand, a annoncé que son pays allait fournir 200 véhicules blindés de transport de troupes aux forces ukrainienne, une demande spécifique de Kiev.

"Cette aide est évaluée à plus de 90 millions de dollars et
est allouée dans le cadre de l'aide militaire supplémentaire de 500 millions de dollars pour l'Ukraine annoncée par le Premier ministre Justin Trudeau en novembre 2022", a précisé le ministère.

Vladimir Poutine affirme les travailleurs de l'industrie militaire pourraient être exemptés de mobilisation

Lors de sa visite dans une usine d'armement, Vladimir Poutine a déclaré que les travailleurs de l'industrie militaire pourraient être exemptés de la prochaine mobilisation prévue au printemps.

"Je pense que cette question sera bientôt résolue", a-t-il ajouté.

Le ministre de la Défense, Sergei Shoigu, avait annoncé ce mardi que le président russe avait décidé de porter les effectifs des forces armées russes à 1,5 million de militaires.

Vladimir Poutine dit n'avoir "aucun doute" sur une victoire de la Russie

Vladimir Poutine a dit ce mercredi n'avoir "aucun doute" sur une victoire de la Russie dans le cadre du conflit en Ukraine.

Selon lui, ce qui pourrait aider la Russie, "c'est l'unité du peuple russe, le courage et l'héroïsme de nos soldats (...) et, bien évidemment, le travail de notre secteur militaire et industriel".

Le président russe est apparu à la télévision nationale lors de la visite d'une usine d'armement à Saint-Pétersbourg, en marge des célébrations du 80e anniversaire de la fin du siège de Leningrad.

Berlin propose son aide dans l'enquête sur le crash d'un hélicoptère en Ukraine

La ministre allemande de l'Intérieur Nancy Faeser a annoncé ce mercredi avoir proposé à Kiev le "soutien" de l'Allemagne dans l'enquête visant à clarifier les causes du crash d'un hélicoptère qui a fait au moins 18 morts, dont son homologue ukrainien Denys Monastyrsky.

Le crash est "une nouvelle terrible", a-t-elle aussi indiqué dans un communiqué, se disant très "attristée" par la mort de son homologue et de ses collaborateurs et par le fait que des enfants aient également péri.

Sergueï Lavrov assure qu'il "est impossible de négocier avec Volodymyr Zelensky"

Lors de sa prise de parole de ce jour depuis Moscou, le ministre des Affaires étrangères russe a de nouveau épinglé le président ukrainien, estimant impossible des négociations avec lui.

"Il est impossible de négocier avec Volodymyr Zelensky, qui a banni toutes discussions avec le gouvernement russe par la loi", a-t-il dit.

En outre, l'homme politique a toutefois assuré que "nous (les Russes) sommes prêts à répondre à n'importe quelle proposition sérieuse de l'Occident."

"Nous n'en avons pas encore eu, mais si c'est le cas nous serions prêts à les étudier. Mais tout cela n'aurait pas de sens puisque l'Ouest prend les décisions à la place de l'Ukraine. Ils ont interdit à Zelensky de signer un accord avec la Russie lorsqu'il y avait la possibilité en mars dernier."

Un député ukrainien estime "très possible" que le crash d'hélicoptère soit "une attaque terroriste de la Russie"

Invité sur l'antenne de BFMTV, Oleksiy Goncharenko, député ukrainien, est revenu sur le crash d'hélicoptère qui a coûté la vie à au moins 18 personnes ce mercredi matin près de Kiev et a évoqué "une grande tragédie pour l'Ukraine."

De plus, l'élu a également mis en doute la version selon laquelle l'appareil se serait écrasé à cause du mauvais temps qui aurait entraîné une erreur de pilotage.

"Je pense que la version de l’attaque terroriste de la Russie contre cet hélicoptère est très possible. J’ai des doutes et cette version était une version préliminaire", assure-t-il.

Cependant, Oleksiy Goncharenko souligne que de plus amples investigations seront nécessaires afin de connaître les causes du crash.

Emmanuel Macron "présente ses condoléances" au nom de la France après la mort de Denys Monastyrsky

Dans un message posté à la mi-journée sur Twitter, Emmanuel Macron s'est dit "attristé" par la mort du ministre de l'Intérieur ukrainien dans un crash d'avion ce mercredi matin.

"La France présente ses condoléances à ses amis ukrainiens", a-t-il écrit.

En outre, le président de la République a également une pensée "pour toutes les victimes de ce terrible événement survenu à proximité d'une école maternelle" qui a coûté la vie à au moins 18 personnes.

Lavrov critique la "guerre hybride" des États-Unis qui cherchent une "solution finale à la question russe"

Lors d'une prise de parole tenue ce matin depuis Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a violemment critiqué la politique des États-Unis à leur égard qui, selon lui, peut être comparée à celle de Napoléon ou d'Hitler.

"Ce qui se passe actuellement est le résultat de plusieurs années de préparation par les États-Unis, et leurs états satellites, qui souhaitent une guerre hybride contre la Russie", a-t-il commencé.

Par la suite, le ministre a fait un parallèle historique, estimant que "tout comme Napoléon a mobilisé presque toute l’Europe contre l’Empire russe, comme Hitler a capturé une partie des pays européens et les a déployés contre l’Union soviétique", les États-Unis "ont créé une coalition avec presque tous les pays européens qui sont membres de l’Otan et de l’UE."

"En utilisant l’Ukraine, ils mettent en place une guerre avec la même finalité, celle de la 'solution finale' de la question russe. Tout comme Hitler voulait une ‘solution finale’ à la question juive", lance-t-il.

Plus d'informations ici.

Zelensky déplore une "terrible tragédie" après la mort de son ministre de l'Intérieur

La réaction était très attendue. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déploré "une terrible tragédie" après le crash d'un hélicoptère dans lequel 18 personnes ont trouvé la mort, dont son ministre de l'Intérieur Denys Monastyrsky.

"Denys, Yevhen, Yuri, l’équipe du Ministère de l’Intérieur... vrais patriotes de l’Ukraine. Qu’ils reposent en paix! Que tous ceux qui ont perdu la vie ce matin noir reposent en paix!", a-t-il dit.

Évoquant la mort de trois enfants de l'école maternelle voisine du crash, Volodymyr Zelensky a évoqué une douleur "indicible."

En outre, le dirigeant ukrainien a chargé le service de sécurité ukrainien, en collaboration avec la Police nationale, "de découvrir toutes les circonstances de ce qui s’est passé."

Quatre arrestations à Moscou près d'un mémorial improvisé aux victimes de Dnipro

La frappe a fait réagir, y compris en Russie. Ce mardi soir, la police moscovite a interpellé quatre personnes près d'un mémorial improvisé pour les victimes du bombardement d'un immeuble à Dnipro.

"Des policiers ont arrêté deux personnes qui déposaient des fleurs, les deux autres se trouvaient juste à proximité", a indiqué l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des répressions politiques en Russie, citant un témoin de la scène.

Selon un dernier bilan, cette frappe a fait 45 morts civils alors que les secours stoppaient leurs recherches. Ces derniers jours, des anonymes avaient déjà déposé des fleurs et une photographie de l'immeuble détruit au pied de la statue à Moscou d'une poétesse ukrainienne, Lessia Oukraïnka.

Le Premier ministre ukrainien pointe "une grande perte" après la mort de Denys Monastyrsky

Via la messagerie Telegram, le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal a déploré "une grande perte" après la disparition du ministre de l'Intérieur Denys Monastyrsky lors d'un crash d'hélicoptère en banlieue de Kiev.

"Tragédie à Brovary. (...) Une grande perte pour le gouvernement et tout l'Etat", a-t-il écrit.

Il a également réclamé la "création immédiate d'un groupe spécial pour une enquête détaillée sur les circonstances du drame."

Les images du crash de l'hélicoptère du ministre ukrainien en banlieue de Kiev

Ce mercredi matin, un hélicoptère qui transportait neuf personnes dont le ministre ukrainien de l'Intérieur s'est crashé à Brovary, dans la banlieue de la capitale Kiev.

Des pompiers devant l'école maternelle de Brovary, où un crash d'hélicoptère s'est produit le 18 janvier 2023
Des pompiers devant l'école maternelle de Brovary, où un crash d'hélicoptère s'est produit le 18 janvier 2023 © Sergei Supinsky / AFP

Tous les occupants de l'appareil ont trouvé la mort après que celui-ci a, selon les premières constatations, percuté une école maternelle dans laquelle neuf personnes dont trois enfants ont été tuées.

Selon la présidence russe, l'hélicoptère se rendait sur le front au moment de l'accident.

Les images du crash de l'hélicoptère du ministre ukrainien en banlieue de Kiev
Les images du crash de l'hélicoptère du ministre ukrainien en banlieue de Kiev © Sergei Supinsky / AFP

Les différentes photos publiées par un photographe de l'AFP montrent la violence du choc, et des dizaines de pompiers sont encore sur place pour tenter de maîtriser un incendie qui s'est déclenché dans la foulée.

L'école maternelle de Brovary après le crash d'un hélicoptère, le 18 janvier 2023
L'école maternelle de Brovary après le crash d'un hélicoptère, le 18 janvier 2023 © Sergei Supinsky / AFP

Charles Michel déplore la disparition d'un "ami de l'UE"

Les premières réactions à la mort du ministre ukrainien de l'Intérieur tombent. Dans un tweet publié dans la matinée, le président du Conseil européen, Charles Michel, a déploré la mort d'un "grand ami de l'UE", et a exprimé ses "plus sincères condoléances" au peuple ukrainien.

"Nous nous associons à la douleur de l'Ukraine", a-t-il écrit sur Twitter, lui qui représente les 27 pays membres de l'UE.

L'hélicoptère du ministre de l'Intérieur se rendait sur le front au moment du crash

On en sait désormais un peu plus sur les circonstances du crash. Selon la présidence ukrainienne, le ministère de l'Intérieur Denys Monastyrsky se rendait sur le front lorsque son hélicoptère s'est écrasé en banlieue de Kiev.

"Le but de ce vol (était d'aller) vers l'un des points chauds de notre pays où se déroulent les combats. Le ministre de l'Intérieur s'y rendait", a déclaré Kyrylo Timochenko, le chef-adjoint du cabinet de la présidence, à la télévision ukrainienne.

Le bilan du crash d'hélicoptère près de Kiev monte à 18 morts

Selon des informations données pr la police ukrainienne, le bilan du crash d'hélicoptère survenu ce mercredi matin à Brovary, en banlieue de Kiev, est passé à 18 morts.

Parmi eux se trouvent neuf personnes qui étaient à bord de l'appareil, dont le ministre de l'Intérieur, son adjoint et un haut responsable.

Neuf autres personnes ont également trouvé la mort au sol dont trois enfants de l'école maternelle à proximité de laquelle l'hélicoptère s'est écrasé. De plus, 22 personnes dont 10 enfants ont été hospitalisées.

Chars à l'Ukraine: Londres évoque un "impératif moral"

Le chef de la diplomatie britannique James Cleverly a justifié mardi l'envoi de chars à l'Ukraine afin d'aider le pays "à repousser" les Russes dans l'est et le sud du pays, tandis que les Etats-Unis ont laissé entendre qu'une nouvelle aide militaire américaine était en vue.

"Le message que nous envoyons (au président russe Vladimir) Poutine (...) c'est que nous nous sommes engagés à défendre les Ukrainiens jusqu'à leur victoire", a-t-il dit lors d'un déplacement à Washington en parlant d'un "impératif moral".

Le ministre de l'Intérieur ukrainien tué dans le crash d'un hélicoptère

Au moins 16 personnes dont le ministre ukrainien de l'Intérieur Denys Monastyrsky et deux enfants ont été tués dans le crash d'un hélicoptère ce mercredi matin près d'une école maternelle dans la région de Kiev, a annoncé la police nationale.

"Au total, nous avons pour l'instant des informations sur 16 morts dont deux enfants", a indiqué la police dans un communiqué.

Le premier adjoint du ministre de l'Intérieur, Ievgueni Ienine, et un autre haut responsable du ministère, qui se trouvaient aussi à bord de l'appareil, ont également été tués.

Comment les preuves sont-elles collectées sur les crimes de guerre en Ukraine?

Alors que les frappes russes se sont intensifiées ces derniers mois en Ukraine, et que l'Union européenne qualifie celle qui s'est abattue sur Dnipro de crime de guerre, l'enquête se poursuit partout dans le pays pour déterminer les responsabilités pénales et traduire les coupables devant la Cour pénale internationale.

Notamment dans la région de Kharkiv, dans l'Est du pays, où depuis le retrait des Russes les autorités continuent de collecter des preuves de ce qu’elles considèrent être des crimes de guerre.

Comment ces preuves sont-elles rassemblées? Notre article est à retrouver ici

L'armement envoyé par la France à l'Ukraine depuis le début du conflit

Paris livrera-t-elle à l'Ukraine les chars Leclerc réclamés par Kiev? La question est soulevée en France pour permettre à l'armée ukrainienne de faire face aux offensives russes qui seront lancées dès la fin de l'hiver.

Si la France hésite encore, elle a soutenu le pays dès le début du conflit en envoyant de l'armement souvent prélevé sur le stock des armées françaises.

>> Le point sur cet équipement envoyé par la France depuis le début de l'invasion russe dans notre article

Bonjour à tous

Bienvenue dans ce direct consacré à la situation en Ukraine.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV