BFMTV

Ukraine: revivez la journée historique du du 22 février

Ioulia Timochenko s'exprime face à la foule place Maidan à Kiev.

Ioulia Timochenko s'exprime face à la foule place Maidan à Kiev. - -

Le président Viktor Ianoukovitch et l'opposition ukrainienne ont signé un accord de sortie de crise. Revivez cette journée historique.

La situation était tendue samedi matin à Kiev au lendemain de la signature du fragile accord de sortie de crise. Les manifestants continuent d'exiger le départ du président ukrainien et menacent pour certains de prendre d'assaut le palais présidentiel.

L'accord signé vendredi au palais présidentiel prévoit une élection présidentielle anticipée, au plus tard en décembre, la formation d'un gouvernement de coalition d'ici à dix jours et un retour à la Constitution de 2004, lequel a été voté dans la foulée par le Parlement ukrainien.

21h - Pour la Maison Blanche, c'est aux Ukrainiens de "déterminer leur propre avenir"

"Le principe intangible guidant les événements doit être que les Ukrainiens déterminent leur propre venir. Nous saluons le travaille constructif du Rada (le parlement ukrainien) et continuons d'appeler à la formation rapide d'un gouvernement d'unité nationale large et technocratique", affirme Jay Carney, le porte-parole de la présidence américaine dans un communiqué.

20h55 - Ioulia Timochenko: "Je suis tellement fière de vous"

"Je suis tellement fière de vous, j'ai pleuré quand j'ai vu les premiers hommes tomber", à déclaré Ioulia Timochenko place Maïdan. "Je vous demande pardon, au nom de toute la classe politique qui ne méritait pas que vous mourriez pour elle. [...] Nous devons amener Ianoukivitch et toute la bestialité qui l'entoure sur cette place de Maïdan".

20h30 - Ioulia Timochenko est de retour à Kiev

L'opposante à Viktor Ianoukovitch s'exprime face à la foule place Maidan à Kiev.

19h40 - La foule attend Ioulia Timochenko

L'opposante de Victor Ianoukovitch est très attendue place Maidan à Kiev, comme le montre le tweet d'un journaliste étranger en Ukraine.

The crowd on Independence Sq tonight, @YuliaTymoshenko is expected soon pic.twitter.com/dX9H19r4fA
— Maxim Eristavi (@MaximEristavi) 22 Février 2014

18h50 - Timotchenko, candidate à l'élection présidentielle anticipée du 25 mai?

L'opposante Ioulia Timotchenko, qui vient d'être libérée, a l'intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle, selon une agence de presse russe.

18h10 - José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, salue la libération de Ioulia Timochenko sur Twitter: "Un systême judiciaire indépendant est essentiel pour la démocratie en Ukraine".

Welcome release of Tymoschenko. Independent justice system essential for a democratic Ukraine. /JMB
— José Manuel Barroso (@BarrosoEU) 22 Février 2014

17h55 - Ianoukovitch a essayé de prendre un avion pour la Russie

"Il a essayé de prendre un avion à destination de la Russie, mais il en a été empêché par des gardes-frontières. Il se cache actuellement quelque part dans la région de Donetsk", région pro-russe dans l'est de l'Ukraine dont il est originaire, a déclaré le président du Parlement Olexandre Tourtchinov.

17h35 - Timochenko: "la dictature est tombée" en Ukraine

"La dictature est tombée" en Ukraine, s'est félicitée l'opposante et ex-Premier ministre Ioulia Timochenko dans sa première déclaration depuis sa libération, sur le site internet de son parti.

"La dictature est tombée non grâce aux hommes politiques et aux diplomates, mais grâce aux gens qui sont sortis dans la rue, qui ont réussi à protéger leurs familles et leur pays", a-t-elle déclaré.

17h40 - Le Parlement destitue Ianoukovitch dans un climat trouble

Les partisans du mouvement Maïdan se sont trouvés en majorité, depuis que de nombreux députés du parti de Ianoukovitch se sont soit absentés, soit ont changé de parti. La Rada n'était pas présente au grand complet aujourd'hui.

328 voix en faveur de la destitution, sur un total en temps normal de 445 siégeants. Dans cette Rada révolutionnaire, un nombre encore difficile à déterminer d'infectibles ont voté contre cette destitution, sans effet bien évidemment.

>> Lire l'analyse de notre spécialiste géopolitique

17h31 - La foule en joie après la destitution du président

Le Parlement ukrainien a voté samedi une résolution fixant au 25 mai prochain une élection présidentielle anticipée au motif que le président "ne remplit plus ses fonctions". Sur place, la foule ne dissimule pas sa satisfaction.

16h52 - Ioulia Timochenko libérée

L'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko a été libérée. Elle se rend sur le Maïdan à Kiev.

16h42 - Des manifestants réjouis

Les opposants ukrainiens se réjouissent dans le centre de Kiev, samedi.

-
- © -

16h15 - Le président Ianoukovitch destitué par le Parlement

Le Parlement vote la destitution du président Viktor Ianoukovitch. Il décide par ailleurs d'une élection présidentielle anticipée le 25 mai au motif que le président "ne remplit plus ses fonctions".

15h53 - Moscou dénonce l'opposition

La Russie a dénoncé samedi l'attitude de l'opposition ukrainienne et mis en garde contre une menace sur la souveraineté du pays.

"L'opposition n'a non seulement pas rempli une seule de ses obligations mais avance de nouvelles exigences, se soumettant aux extrémistes armés et aux pillards dont les actes constituent une menace directe pour la souveraineté et l'ordre constitutionnel de l'Ukraine", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

15h51 - L'armée ne s'implique pas dans le conflit

L'armée ukrainienne ne sera "impliquée en aucune manière" dans le conflit, a indiqué le personnel du ministère de la Défense dans un communiqué.

"Les forces armées ne seront en aucune manière impliquées dans le conflit politique", selon le communiqué. "Les militaires restent fidèles au peuple ukrainien", ajoute le communiqué qui se termine par la phrase "Gloire à l'Ukraine!", slogan favori des manifestants.

15h46 - Rados?aw Sikorski dément un coup d'Etat

Le chef de la diplomatie polonaise Radoslaw Sikorski dément un coup d'Etat. "Ce n'est pas un coup d'Etat. Les bâtiments gouvernementaux ont été abandonnés. Le président du Conseil élu légalement. Le président Ianoukovitch a 24 heures pour signer l'entrée en vigueur de la Constitution de 2004", a écrit le ministre sur son compte Twitter.

Twitter / sikorskiradek: No coup in Kiev. Gov. buildings ...

15h29 - Des décisions du Parlement jugées illégitimes

Dans une allocution télévisée en pleine crise politique en Ukraine, le président Viktor Ianoukovitch juge les décisions du Parlement illégitimes.

15h26 - La fille de Ioulia Timochenko remercie ceux qui se battent

"Dans quelques heures, j'irai rejoindre ma mère et je serai là à attendre de la voir marcher libre", explique la fille de l'opposante emprisonnée Eugenia Timochenko samedi. Le Parlement ukrainien a voté une résolution pour libérer "immédiatement" l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko.

15h07 - Ianoukovitch dénonce un "coup d'Etat"

Tandis que l'opposition s'empare des leviers du pouvoir, le président Viktor Ianoukovitch dénonce un "coup d'Etat" à la télévision. Il dément l'affirmation d'un député d'opposition qui a affirmé plus tôt qu'il promettait de donner sa démission.

Yanukovych to @UBR_ua: - won't resign - this is a nazi coup - complain about repressions against his MPs/cronies pic.twitter.com/4DUpQaWD7M
— Maxim Eristavi (@MaximEristavi) 22 Février 2014

15h04 - La légitimité du Parlement contestée par des responsables de l'est

Un groupe de responsables politiques des régions pro-russes de l'est et du sud de l'Ukraine a remis en cause vendredi la "légitimité" du Parlement ukrainien, estimant qu'il travaille actuellement "sous la menace des armes".

"Les événements des derniers jours dans la capitale ukrainienne ont conduit à la paralysie du pouvoir central et à la déstabilisation de la situation au gouvernement", est-il écrit dans une déclaration publiée au cours d'un congrès à Kharkiv et signée par des responsables municipaux et des parlements locaux de plusieurs régions russophones.

14h54 - L'opposition veut "reprendre le fonctionnement normal des institutions"

"Notre principal objectif, c'est de reprendre le fonctionnement des institutions. Le Parlement m'a chargé de coordonner l'activité du gouvernement et de stabiliser la situation", a déclaré le nouveau président du Parlement Olexandre Tourtchinov, bras droit de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, au cours d'une conférence de presse peu après son élection.

L'actuel gouvernement par intérim a annoncé de son côté dans un communiqué qu'il allait "assurer la transition du pouvoir, en conformité avec la Constitution".

14h21 - Ianoukovitch a promis de donner sa démission

Le président Viktor Ianoukovitch a promis de donner sa démission lors d'une conversation téléphonique avec l'un des leaders de l'opposition Arseni Iatseniouk, a indiqué le député d'opposition Mykola Kateryntchouk. Une information démentie par sa conseillère.

"Iatseniouk a exigé au nom du Maïdan (haut lieu de la contestation) que Ianoukovitch donne sa démission. Ianoukovitch a promis de le faire. Nous attendons la confirmation écrite", a déclaré Mykola Kateryntchouk devant la presse.

13h16 - Berlin appelle les deux camps à respecter l'accord de sortie de crise

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a appelé samedi le gouvernement et l'opposition en Ukraine à respecter l'accord de sortie de crise, selon un communiqué du ministère. 

"Il dépend désormais des deux parties au conflit - aussi bien du côté du gouvernement que de celui de l'opposition - de s'en tenir à ce qui a été convenu et de commencer à édifier un rapport de confiance", a déclaré le ministre.

12h55 - Un congrès pro-russe à Kharkiv en pleine crise politique

Un congrès des régions ukrainiennes pro-russes s'est ouvert samedi à Kharkiv, ville industrielle à l'est de l'Ukraine, en présence de députés et gouverneurs russes.

L'objectif de ce congrès est d'"éviter le bain de sang dans les régions", a indiqué le gouverneur de la région de Kharkiv Mikhaïlo Dobkine en ouvrant la réunion. Le président Viktor Ianoukovitch qui se trouve à Kharkiv, selon sa conseillère Ganna Guerman, ne participe pas à ce congrès.

12h36 - le Parlement vote la libération immédiate de Timochenko

Le Parlement ukrainien a voté samedi une résolution pour libérer "immédiatement" l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko. Emprisonnée depuis 2011, elle a la réputation d'une dame de fer, passée en quelques années du poste de Premier ministre à la prison, où elle n'a rien perdu de sa combativité.

Le texte, voté à 322 voix, "prévoit la libération immédiate de Ioulia Timochenko sur la base d'une décision de la Cour européenne", a expliqué le député Viktor Chvets, juriste du parti Batkivchtchina dont fait partie l'opposante emprisonnée.

Daughter of @YuliaTymoshenko cries in Ukraine's parliament after MPs voted to release her mother via @svaboda pic.twitter.com/MD9kngIN1e
— Maxim Eristavi (@MaximEristavi) 22 Février 2014

12h33 - Ianoukovitch se trouve à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine

Les signes de fin de règne se multipliaient en Ukraine samedi, où l'opposition a appelé le Parlement à lancer une procédure de destitution du président Viktor Ianoukovitch, qui se trouve à Kharkiv, dans l'est du pays. "Le président remplit ses fonctions constitutionnelles(...) Il va s'exprimer aujourd'hui à la télévision à Kharkiv", a indiqué sa conseillère Ganna German.

12h26 - Un proche de l'opposante Timochenko nommé ministre de l'Intérieur

Un proche de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko ministre de l'Intérieur par intérim.

11h55 - La police "au côté du peuple"

La police déclare "être au côté du peuple", samedi dans un communiqué publié au nom de l'ensemble des effectifs du ministère de l'Intérieur sur son site officiel. Elle souhaite des "changements rapides".

"Nous rendons hommage aux morts" dans les violences cette semaine à Kiev, dont le bilan est de 80 morts.

11h40 - Le bras droit de l'opposante Timochenko élu président du Parlement

Le bras droit de l'opposante Ioulia Timochenko, Olexandre Tourtchinov a été élu samedi président du Parlement ukrainien, où il remplace un proche du président Viktor Ianoukovitch démissionnaire dans la matinée.

Olexandre Tourtchinov a été élu lors d'une séance parlementaire avec 288 voix sur un total de 450. "Le pouvoir en Ukraine reprend son travail pour stabiliser la situation", a-t-il déclaré.

11h24 - La place Maïdan marquée par des cérémonies mortuaires

De nombreuses cérémonies mortuaires ont été célébrées sur le Maïdan, la place emblématique au cœur de la capitale ukrainienne, vendredi, pour rendre hommage aux victimes des violences à Kiev. Reportage vidéo sur place.

11h17 - Accord de sortie de crise: vers une Ukraine divisée en deux?

En face du mouvement Maïdan, il y a les partisans du Parti des Régions qui commencent à trouver Ianoukovitch imbuvable, lâchant leur propre père politique. Pour l'heure, ces déserteurs sont de deux sortes: ceux que la dérive répressive dégoûte et les "panrusses ukrainiens" qui seraient prêts à faire sortir l'Est et le Sud de l'Ukraine d'une République dominée par les pro-Européens. Sortir, non pas de la crise, mais de l'Ukraine. Seraient-ils pour une Ukraine séparée, alliée indéfectible de la Russie un peu sur le modèle de la Biélorussie?

>> L'analyse de notre spécialiste géopolitique Harold Hyman

10h03 - Ioulia Timochenko bientôt libérée?

L'ex-Premier ministre, qui pourrait être bientôt libérée suite à une loi votée vendredi au Parlement, est emprisonnée depuis 2011. Eugenia Timochenko espère "qu'avec la pression des pays européens", cette libération sera bientôt effective.

Agée de 53 ans, cette femme élégante et rompue aux techniques de communication s'est faite connaître du monde entier en 2004. Reconnaissable à sa tresse traditionnelle, elle s'était faite l'égérie de la Révolution orange pro-occidentale qui secouait le pays.

9h37 - Le président Ianoukovitch a quitté Kiev

Le président Viktor Ianoukovitch a quitté Kiev, selon le leader de l'opposition Vitali Klitschko qui appelle à une élection présidentielle d'ici au 25 mai. Des journalistes de la télévision Kanal 5 avaient auparavant raconté avoir pénétré sans difficulté dans la résidence du président, d'habitude sous très haute protection, dans la banlieue de Kiev. Et des manifestants se trouvaient à une cinquantaine de mètres de l'entrée de la présidence, dans le centre de la capitale.

09h30 - Pour Klitschko, le Parlement doit contraindre Ianoukovitch à démissionner

L'ancien champion du monde de boxe et leader de l'opposition Vitali Klitschko appelle le Parlement à contraindre Viktor Ianoukovitch à démissionner "immédiatement".

09h24 - Le président du Parlement démissionne

Le président du Parlement ukrainien, un proche du président Viktor Ianoukovitch, a donné samedi sa démission, a annoncé le vice-président du parlement pendant la séance. Volodymyr Rybak a démissionné après que plusieurs députés du Parti des régions, au pouvoir, ont annoncé qu'ils quittaient cette formation.

#Kiev au centre le métro (rouvert dp hier) à gauche un troupe de manifestants qui monte vers #euromaidan pic.twitter.com/QzrsB8qAoS
— ariane hasler (@ariah2) 22 Février 2014

06h30 - La Maison Blanche salue la signature de l'accord

Le président des Etats-Unis Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine souhaitent que l'accord de fin de crise en Ukraine soit appliqué "rapidement", a indiqué vendredi un haut responsable américain, mettant toutefois en garde contre une solution "très, très fragile". La Maison Blanche a salué la signature de l'accord et souhaité qu'il soit appliqué immédiatement.

|||L'ESSENTIEL:

• L'opposante Ioulia Timochenko a été libérée.

• Le Parlement a voté la destitution du président Ianoukovitch qui a dénoncé plus tôt un "coup d'Etat".

• Une élection présidentielle anticipée sera organisée le 25 mai

Laure Beaudonnet et Marc Pédeau