BFMTV

Séisme en Italie: où sont les zones sismiques en Europe?

Frappé par un séisme de magnitude 6,2 mercredi matin, l'Italie n'est pas le seul pays européen à être exposé à un risque de tremblement de terre.

Dans la nuit de mardi à mercredi à 3h36, un séisme de magnitude 6,2 a secoué le centre de l’Italie, faisant au moins 38 morts selon un premier bilan officiel. C’est la troisième fois en moins de vingt ans que la région subit un tremblement de terre de cette ampleur, après ceux en Ombrie en 1997 et à l’Aquila en 2009.

L’Italie n’est pas le seul pays concerné par des événements de cette ampleur. En Europe, d’autres sont menacés par de fortes secousses.

En France, un fort séisme tous les cent ans

Depuis le 11 juin 1909 et le séisme de Lambesc en Provence qui a fait 46 morts, la France n’a plus connu de tremblements de terre d’une magnitude égale ou supérieure à 6 sur l’échelle de Richter. Mais elle n’est pas à l’abri pour autant. Chaque année, au moins quinze événement sismiques sont répertoriés par le Bureau central sismologique français.

Un séisme comme celui s’étant produit en Italie mercredi matin est même à redouter, selon le sismologue à l’observatoire des sciences de la terre Jérôme Vergne.

“Ce type de séisme peut se produire en France, on estime qu’il s’y produit un séisme de magnitude supérieure à 6 tous les cent ans”, a-t-il expliqué sur BFMTV.

Si un événement d'une telle ampleur doit arriver dans les années à venir, "les régions les plus sensibles sont le sud-est des Alpes et les Pyrénées", a poursuivi Jérôme Vergne, rappelant qu'"on observe une activité régulière ailleurs en France".

La Turquie et la Grèce, zones les plus risquées

En Europe, la Turquie, la Grèce et Chypre sont les zones les plus à risques, comme l’a exposé en 2013 le programme Share (Seismic Hazard hARmonization in Europe). Basé sur les événements sismiques répertoriés sur le dernier millénaire, le programme a estimé que ces trois pays pourraient connaître un important tremblement de terre dans les cinquante ans à venir, à une probabilité de 10%.

Ce programme a également pointé du doigt d’autres zones menacés, à un degré moindre, par de potentielles secousses. La Roumanie, la Slovénie, le sud de la Belgique sont notamment concernés, tout comme le sud du Portugal, qui a connu le tremblement de terre le plus meurtrier en Europe.

Le 1er novembre 1755, Lisbonne avait vécu un séisme de magnitude estimée à 9, faisant entre 50 000 et 70 000 morts. La région risque d’ailleurs tous les dix ans de subir environ une secousse de magnitude 6, selon le CNRS.
F. H.