BFMTV

Fusillade à Liège: le frère de l'assaillant entendu par la police 

Des fleurs déposées dans la rue où deux policiers ont été tués à Liège

Des fleurs déposées dans la rue où deux policiers ont été tués à Liège - Emmanuel Dunand-AFP

Le frère de Benjamin Herman, l'homme qui a abattu deux policières et un passant mardi à Liège, a été entendu mercredi par la police belge puis relâché, selon des sources concordantes à BFMTV. Dimitri Herman a assuré ne plus avoir de contact avec son frère à qui il reprochait sa conversion à l'islam. Il été jugé "instable" par les enquêteurs. 

L'assaillant, un Belge de 31 ans né à Rochefort, près de Namur, se serait radicalisé en prison. Il avait été condamné à plusieurs reprises, notamment pour vol avec violence. Benjamin Herman avait obtenu une permission de sortie de quelques heures lundi mais n'avait pas réintégré l'établissement pénitentiaire.

Le parquet fédéral belge a qualifié les faits d'"assassinat terroriste". Selon l'un de ses co-détenu, il avait une pratique "rigoureuse" de la religion. La présidente du Sénat belge a également indiqué que "c'était quelqu'un qui s'était mis à prier avec une certaine régularité et concentration". Récemment, l'administration pénitentiaire s'était aperçue qu'il était en contact avec des individus radicalisés. 

C.H.A. avec Sarah-Lou Cohen