BFMTV

L'ancien secrétaire général de l'OTAN interdit d'entrée aux Etats-Unis pour avoir voyagé en Iran

Javier Solana, en octobre 2011.

Javier Solana, en octobre 2011. - Fabrice Coffrini - AFP

L'ancien secrétaire général de l'OTAN, l'espagnol Javier Solana, s'est vu refuser l'accès au territoire américain en raison d'un déplacement récent en Iran.

Les Etats-Unis lui ont tout simplement refusé l'entrée sur leur territoire. Javier Solana, l'ancien secrétaire de l'OTAN de 1995 à 1999, qui fut également Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité de l'Union européenne pendant dix ans, de 1999 à 2009, a vu son autorisation de voyager aux Etats-Unis refusée, au motif qu'il s'est précédemment rendu en Iran, l'un des pays placés sur liste noire par Washington, rapporte El Pais.

Si Javier Solana n'avait pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours aux Etats-Unis, il devait obtenir avant son voyage une autorisation électronique de voyage, le fameux formulaire Esta. Mais cette simple démarche n'a pu aboutir, puisque cette autorisation électronique lui a été refusée. Sans cette autorisation, Javier Solana n'a pu se rendre aux Etats-Unis, où il devait assister à un événement de la Brookings Institution, un important think tank américain.

Interrogée par El Pais sur ce refus d'entrer sur le territoire américain à un ancien haut diplomate international, l'ambassade des Etats-Unis à Madrid a expliqué que le système des autorisations de voyage rejette automatiquement les requêtes des voyageurs s'étant rendus en Iran, en Irak, en Syrie, au Soudan, en Libye, en Somalie et au Yémen au cours des dernières années. Pour espérer voyager aux Etats-Unis, Javier Solana ne pourra se contenter du formulaire Esta, mais devra obtenir un visa.

A.S.