BFMTV

Catalogne : craintes de reprises de feu

BFMTV

L'incendie qui a fait quatre morts et dévasté 14.000 hectares apparaît comme maîtrisé du côté français. En Espagne, des reprises de feu restent à craindre.

Seule de la fumée s'élève à présent dans le ciel de Catalogne, où se poursuit le ballet des Canadairs. Les flammes ont disparu et pour la première fois depuis dimanche, les autorités faisaient état d'une amélioration, tout en restant très prudentes.

Des conditions plus favorables

"La situation s'est beaucoup améliorée depuis hier et ce matin, mais l'incendie n'est pas encore en phase de contrôle", a déclaré mardi après-midi le ministre régional de l'Intérieur, Felip Puig. "Le feu est assez stable mais tant qu'il ne sera pas complètement éteint, on ne peut pas parler de contrôle", a-t-il ajouté.

Les pompiers profitaient mardi de conditions climatiques favorables, avec une baisse des températures, un air plus humide et l'absence de vent. "Nous sommes dans des heures de forte chaleur et le feu peut se ranimer en différents endroits", a cependant averti un porte-parole.

Partout, la désolation

Sur les bords de l'autoroute qui remonte vers le nord et la frontière française, d'où est parti le feu dimanche, pas un seul signe de vie.

A perte de vue, ce ne sont que collines au sol noir recouvert de cendres parsemées de squelettes d'arbres carbonisés, levant vers le ciel leurs branches décharnées. Dans une forte odeur de brûlé, les petites routes sinueuses qui parcourent la région de l'Alt Emporda sont toujours coupées çà et là par des barrages de police, et sillonnées par les camions de pompiers.

Les pompiers ne baissent pas la garde

Environ 1.500 personnes, pompiers, policiers et militaires, gardes forestiers et volontaires, luttaient contre le feu ce mardi. Ils étaient appuyés par 25 avions et hélicoptères espagnols et français. Les efforts se sont surtout concentrés sur le secteur de Boadella, dans la partie ouest de l'incendie, où les foyers sont les plus actifs.