BFMTV

Crimée: Barack Obama lance un avertissement à la Russie

La Crimée est un territoire ukrainien très proche du grand voisin russe.

La Crimée est un territoire ukrainien très proche du grand voisin russe. - -

Le président ukrainien par intérim accuse la Russie "d'agression" alors que 2.000 soldats russes seraient en Crimée. Barack Obama a prévenu vendredi soir qu'une intervention russe en Ukraine "aurait un coût".

La Crimée, nouveau terrain d'affrontment entre pro-russes et pro-européens? Le président ukrainien par intérim accuse la Russie "d'agression" alors que 2.000 soldats russes seraient en Crimée. Lors d'une déclaration à la Maison blanche vendredi soir, Barack Obama a prévenu qu'une intervention russe en Ukraine "aurait un coût".

"Nous sommes profondément inquiets au sujet d'informations sur des mouvements de troupes entrepris par la fédération russe en Ukraine", a déclaré le dirigeant américain, sans toutefois confirmer les mouvements des troupes russes. Un responsable américain cité par l'AFP fait toutefois état d'envoi par le Russie de "plusieurs centaines de soldats" en Crimée.

"Les Etats-Unis seront solidaires de la communauté internationale pour souligner qu'il y aura un coût à toute intervention militaire en Ukraine", a ajouté Barack Obama, soulignant qu'une violation de la souveraineté ukrainienne serait "profondément destabilisante".

L'Ukraine dénonce "une invasion armée" russe

Un peu plus tôt, un haut responsable ukrainien avait dénoncé une "invasion armée" en Crimée, où 2.000 soldats russes ont été aérotransportés à Simferopol selon le nouveau gouvernement ukrainien.

"Nous assistons aujourd'hui à une invasion armée russe (...). L'espace aérien (en Crimée) est fermé en raison du grand nombre d'atterrissages d'avions et d'hélicoptères russes", a déclaré le représentant du président ukrainien en Crimée, Serguiï Kounitsyne, à la chaîne de télévision ART. Il a estimé que près de 2.000 militaires russes avaient ainsi été aérotransportés sur un aéroport militaire près de Simferopol.

Sur place, notre envoyé spécial Patrick Sauce signale la fermeture de l'aéroport sur Twitter:

Simferopol ce soir: aéroport fermé, coupures de téléphone, sorties de la ville filtrées, une chaîne TV encerclée. Et peut-être 2000 Russes.
— Patrick Sauce (@SaucePatrick) 28 Février 2014

Un journaliste de France24, spécialiste de la région, relaie une rumeur comme quoi des hommes armés auraient pris le contrôle des télécommunications de l'opérateur UKRTelekom en Crimée:

To be confirmed, but hearing that armed men have taken control of main telecom network in #Crimea, UKRTelekom.

L'Ukraine dénonce une agression et craint l'annexion

De son côté, le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov accuse la Russie "d'agression" et demande à Vladimir Poutine de "cesser les provocations".

"Je m'adresse personnellement au président Poutine, pour lui demander d'arrêter immédiatement son agression non dissimulée et retirer ses militaires en Crimée", a déclaré Olexandre Tourtchinov. Il a dénoncé une provocation de Moscou: "On provoque le conflit et ensuite on annexe le territoire".

Ianoukovitch réapparaît en Russie

Ce coup de force intervient quelques heures après la conférence de presse donnée par Viktor Ianoukovitch, le président ukrainien destitué par son puple et son Parlement, depuis la Russie. Une réapparition au cours de laquelle il a affirmé être toujours président en exercice, et condamné le nouveau pouvoir installé après sa fuite en Russie.

dossier :

Barack Obama

S. C. avec AFP