BFMTV

La Belgique a recensé plus de 800 de ses ressortissants comme "jihadistes"

BFMTV

La Belgique estime que 828 de ses ressortissants ont le profil d'"islamistes radicaux" et qu'ils doivent être surveillés de plus près, qu'ils soient partis combattre dans les rangs jihadistes en Syrie ou en Irak ou qu'ils aient l'intention de le faire, a rapporté mardi soir la télévision RTL-TVI.

Ces chiffres figurent dans une directive envoyée récemment aux communes du royaume par les ministres de la Justice Koen Geens et de l'Intérieur Jan Jambon, dans laquelle il leur est demandé de faire preuve d'une plus grande vigilance, a précisé la chaîne privée.

La directive ministérielle cite un recensement effectué par l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), qui précise que sur les 828 personnes répertoriées, "270 individus se sont rendus en Irak ou en Syrie, 15 sont en route, 129 sont de retour en Belgique, 62 ont été empêchés de partir et 352 ont l'intention de se rendre dans une zone de combat", selon RTL-TVI.

Dans leur lettre, les ministres demandent aux communes de mettre leurs services à contribution, y compris les assistants sociaux, pour surveiller ces personnes aux profils jugés inquiétants. Mais le bourgmestre (maire) de la commune bruxelloise de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, interrogé par RTL, a accueilli fraîchement l'initiative, jugeant que les travailleurs sociaux ne devaient pas devenir des "indics" des la police.

La Belgique, avec ses quelque 11,5 millions d'habitants, est depuis trois ans considérée comme le pays d'Europe comptant le plus grand nombre de volontaires partis combattre en Syrie ou en Irak, proportionnellement à sa population.

la rédaction avec AFP