BFMTV

Belgique: des jihadistes partis en Syrie toucheraient des allocations

La presse belge vient de révéler que des aides sociales continuent à être versées à des individus partis faire le jihad en Syrie. Au total, près de 80.000 euros leur auraient ainsi été distribués.

L'affaire fait un tollé en Belgique. Selon des journaux belges du groupe Sudpresse, plus de 200 combattants en Syrie toucheraient au moins une aide versée par la sécurité sociale belge. Depuis un an, la police belge les piste, en essayant notamment d'identifier tous ceux qui continuent à toucher les indemnités chômage, les allocations familiales ou l'assurance maladie, alors qu'ils sont parfois partis se battre depuis des mois dans les rangs de Daesh.

Plus de 80.000 euros d'allocations versés

Les autorités s'inquiètent notamment du fait que cet argent a pu faciliter leur départ de Belgique vers la Syrie, et leur enrôlement. 

Au total, 85 procès-verbaux ont été dressés en l'espace d'un an, et 130 combattants présumés sont visés par une enquête. Pour la Sécu belge, la note s'établirait déjà à plus de 80.000 euros. La police judiciaire bruxelloise espère retrouver tous ces individus, et obtenir d'eux le remboursement de ces allocations.

Mais le travail des enquêteurs est rendu difficile par le fait que le CPAS, la sécurité sociale belge, ne donne pas d'informations à la police, invoquant le secret professionnel. Pendant ce temps, les allocations continuent à être versées.

A.S.