BFMTV

Royaume-Uni: une fresque de Banksy disparaît mystérieusement d'un mur de Douvres

L'oeuvre murale de Banksy à Douvres, le 7 janvier 2019.

L'oeuvre murale de Banksy à Douvres, le 7 janvier 2019. - GLYN KIRK / AFP

Une oeuvre de Banksy critique à l'égard du Brexit a mystérieusement disparu ce week-end, d'un bâtiment d'une petite ville du Royaume-Uni.

Une fresque murale signée Banksy a mystérieusement disparu ce week-end dans le centre de Douvres, au Royaume-Uni. L'oeuvre représentait un ouvrier en train de supprimer une des douze étoiles du drapeau européen: une représentation du Brexit, c'est-à-dire le départ imminent du Royaume-Uni de l'Union européenne

L'oeuvre de street-art, peinte sur une façade du Castle Amusements building de Douvres depuis mai 2017, était devenue un repère dans cette ville britannique qui relie la France et l'Angleterre par le ferry.

Le bâtiment bientôt démoli?

Un habitant de Douvres, David Joseph Wright, a déclaré à la chaîne américaine CNN qu'un échafaudage de quatre étages avait été installé devant la fresque murale samedi. Selon lui, l'oeuvre avait disparu le lendemain matin et le mur avait été blanchi à la chaux.

Plusieurs résidents et autres habitants de la commune se sont émus, voire indignés de cette disparition. "Au nom des habitants de Douvres, je voudrais déplorer la disparition de notre Banksy. Un vandalisme culturel de tout premier ordre", écrit par exemple Peter Garstin, un habitant sur son compte Twitter.

Pour l'heure, difficile de dire si l'immense oeuvre a été effacée, détruite ou bien déplacée en vue d'être vendue. En 2017, la BBC révélait que le bâtiment sur laquelle se trouvait l'oeuvre risquait d'être démoli. La famille Godden, propriétaire du terrain, cherchait à l'époque un moyen de préserver la fresque de Banksy.

"Nous explorons toutes les options possibles afin de préserver l'œuvre ou de la vendre", avaient-ils à l'époque assuré à la BBC, avant d'évoquer la possibilité de "démonter" l'oeuvre et de verser la somme recueillie à une association caritative.
Jeanne Bulant