BFMTV

Londres: un homme tué à coups de machette en pleine rue

La scène du crime, entourée de nombreux policiers, mercredi, à Londres.

La scène du crime, entourée de nombreux policiers, mercredi, à Londres. - -

Un homme a été sauvagement tué en pleine rue à Londres mercredi. La police suspecte un acte de nature terroriste car la victime serait un soldat. Une réunion au plus haut sommet a été convoquée.

Mercredi en début d'après-midi, dans la rue John Wilson, au sud-est de Londres, des passants assistent soudain à une scène d'horreur: deux hommes s'acharnent sur un troisième à coups de machette et de couteau, le laissant mort au sol, décapité. Quand les policiers arrivent sur place peu de temps après, les deux hommes se ruent sur eux. Ils seront blessés par balles, puis interpellés.

Le Premier ministre britannique David Cameron a dénoncé mercredi à Paris un "acte barbare" et une "attaque épouvantable, manifestement de nature terroriste". Il a demandé au ministre de l'Intérieur de convoquer immédiatement une réunion du Comité Cobra, constitué de ministres et responsables de la sécurité.

Le président François Hollande a exprimé mercredi soir "toute sa solidarité" à la suite du "lâche assassinat d'un soldat britannique". "Nous devons lutter contre le terrorisme partout, ce qui suppose d'échanger nos informations, de travailler avec nos services de renseignement respectifs et d'agir partout."

Une machette, des couteaux et une arme à feu

"Les policiers ont ouvert le feu sur deux hommes qui semblaient détenir des armes. Ils ont été hospitalisés dans deux hôpitaux londoniens distincts pour y recevoir des soins", s'est contenté d'indiquer lors d'une brève conférence de presse Simon Letchford, un responsable de Scotland yard.

Des témoins cités par divers médias ont déclaré avoir entendu les agresseurs crier "Allah Akbar". D'autres , cités par l'agence Press Association, ont affirmé que la victime avait été décapitée.

"Nous pensons que la victime est un soldat. Nous ignorons les circonstances du drame", a déclaré peu avant le député de Woolwich et Greenwich, après s'être entretenu avec les responsables de la police. "La police se devait d'intervenir pour essayer d'arrêter ces individus", a ajouté le député. Il a également annoncé que diverses armes, dont une arme à feu, des couteaux et une machette, avaient été retrouvées sur les lieux.

"Oeil pour Oeil, dent pour dent", lâche l'un des suspects

L'un des deux tueurs présumés a commenté ses actes sur une vidéo amateur obtenue par la chaîne de télévision ITV.

"Nous jurons par Allah le tout puissant que nous n'arrêterons jamais de vous combattre", déclare cet homme qui porte un court bouc et parle avec les mains. "Nous devons les combattre comme ils nous combattent, oeil pour oeil, dent pour dent", ajoute-t-il.

"Je m'excuse que des femmes aient été témoins de ce qui s'est passé aujourd'hui mais, dans nos terres, nos femmes voient le même genre de choses. Vous ne serez jamais en sécurité. Renversez votre gouvernement. Ils ne prennent pas soin de vous", a-t-il également dit avec un accent londonien, alors que la victime gisait quelques mètres derrière lui sur la route.

"Pensez-vous que David Cameron va se faire attraper dans la rue quand nous allons commencer à sortir nos flingues? Vous pensez que vos politiciens vont mourir? Non, ce sera le gars lambda, comme vous ou vos enfants. Donc, débarrassez-vous d'eux. Dites-leur de ramener leurs soldats à la maison pour que vous puissiez tous vivre en paix", a-t-il encore livré à la caméra.

D'autres propos sont inaudibles.