BFMTV

Brexit: les regrets de certains Britanniques qui ont voté en faveur du « Leave »

-

- - AFP

Ils ne pensaient pas que leur voix ferait pencher la balance. Bourses en chute, démission du Premier ministre: certains Britanniques qui ont voté pour la sortie de l'Union européenne regrettent déjà leur choix.

Trop tard. Ils sont 17,4 millions de Britanniques à avoir voté jeudi en faveur du Brexit lors du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE). Mais après avoir découvert que le pays allait bel et bien quitter le navire européen, de nombreux Britanniques ont fait volte-face et annoncé sur les réseaux sociaux qu'ils regrettaient déjà d'avoir donné leur voix au camp du "Leave".

Selon un sondage publié par le Daily Mail dimanche, plus d'un million de Britanniques qui ont voté pour la sortie de l'UE regrettent leur choix, soit 7% d'entre eux.

"L'équivalent de l'apocalypse"

Si les négociations sur la sortie de l'UE pourraient prendre des années, de premières conséquences ont déjà fait trembler le royaume à peine quelques heures après l'annonce des résultats. De nombreuses places boursières européennes et mondiales ont dévissé, l'Ecosse a menacé d'organiser un second référendum et pourrait demander son indépendance, l'Irlande a reparlé de réunification, Bruxelles veut engager des négociations de sortie immédiatement et le Premier ministre David Cameron a annoncé sa démission. De quoi faire douter ceux qui croyaient que quitter les 28 redonnerait force au pays.

"J'ai voté pour le Leave mais la quantité de gens qui agissent comme si c'était l'équivalent de l'apocalypse me fait un peu regretter", tweete un supporter repentant du "Leave".

"J'ai voté Leave pour aider notre économie. Cependant, la livre a plongé et je regrette immédiatement ma décision. En plus Farage est un sale menteur!" s'insurge un autre, qui n'avait visiblement pas anticipé les conséquences. 

Une onde de choc

Comme lui, de nombreux Britanniques prennent seulement conscience de l'onde de choc. "Je ne pensais pas que mon vote compterait autant que ça parce que je pensais que le maintien l'emporterait. La démission de David Cameron m'a surpris", a déclaré sur la BBC un habitant de Manchester.

Une jeune femme interrogée à l'aéroport de Manchester a déclaré au Telegraph qu'elle regrettait son choix, maintenant qu'elle a réfléchi. Si elle pouvait avoir une seconde chance, elle voterait cette fois pour le maintien dans l'UE.

Google a dévoilé les requêtes effectuées sur son moteur de recherches après le référendum. Certains électeurs n'avaient même pas conscience des enjeux du vote. Quelques heures après la fin du scrutin, la fréquence de la question "que se passe-t-il si nous quittons l'Europe?" a augmenté de 250%.

Pire, certains ne savaient même pas si le royaume faisait ou non partie de l'UE. La question "sommes-nous dans ou en dehors de l'Union européenne?" a fait un bond de 2450%.

"Je le regrette plus que tout"

Le sentiment de s'être fait voler son vote est partagé, comme pour cette jeune sauveteuse qui exprime sa déception sur le réseau social. Elle se sent trahie.

"J'ai personnellement voté "Leave", croyant à ces mensonges, et je le regrette plus que tout. Je me sens vraiment dépossédée de mon vote."

Argument phare des pro-Brexit: reverser au système de santé les 430 millions d'euros censés être payés par le Royaume-Uni chaque semaine à l'UE. Au-delà des chiffres qui sont faux, Nigel Farage, président du parti indépendantiste, a reconnu le lendemain du scrutin que cela serait impossible.

"Entendu au pub: "j'ai voté Leave car je pensais qu'on allait rester. Maintenant je le regrette", dit une vieille femme. Sérieusement??!!", s'exclame une utilisatrice de Twitter.

"Est-ce qu'on peut voter à nouveau?"

De nombreux Britanniques pensaient en effet que le vote pour le maintien était acquis et que leur voix ne pèserait pas pour faire basculer le scrutin.

Un député conservateur rapporte également avoir croisé dans sa circonscription des électeurs ayant voté "Leave" pour que le "Remain" ne l'emporte pas avec une trop grande avance, rapporte France TV Info.

"Les sourires de ceux qui ont voté pour le Leave à l'aéroport de Manchester s'effacent quand ils apprennent les événements du matin. Choc. Certaines personnes demandent: est-ce qu'on peut voter à nouveau?"

Une pétition en ligne, signée par plus de 3 millions de personnes, camps du "Remain" et du "Leave" confondus, adressée au Parlement britannique, réclame un second référendum sur l'Union européenne. Comble de l'ironie, elle doit sa création à un pro-Brexit.

C.H.A.