james-comey
 

Cette nouvelle annonce intervient après celles déjà envisagées par l'administration Trump principalement à l'encontre de ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire