BFMTV

États-Unis: une statue d'Anne Frank dégradée avec des croix gammées

La statue dégradée

La statue dégradée - Wassmuth Center for Human Rights

Des autocollants montrant le signe nazi ainsi qu'une inscription menaçante ont été retirés par les forces de l'ordre.

L'incident a été qualifié de "choquant et dérangeant" par les élus locaux. Mardi passé, un mémorial en hommage à Anne Frank a été retrouvé dégradé par des autocollants représentant des croix gammées dans la ville de Boise, capitale de l'État américain de l'Idaho. En plus des signes nazis, l'inscription "Nous sommes partout" était également lisible, rapporte le média local KTVB.

Très vite, les affichettes ont été retirées par la police et Ryan Lee, chef des forces de l'ordre de la ville, a indiqué que l'acte était "absolument répréhensible." L'un des autocollants avait été apposé sur le célèbre journal que tient la statue de l'adolescente.

"Acte de haine"

Sur Facebook, un représentant du Wassmuth Center for Human Rights, qui gère le site, a fait part de son inquiétude. "Je crains ce qui arrive à notre communauté", a-t-il écrit, très vite rejoint par Dan Prinzing, le directeur exécutif du centre, qui s'est estimé triste d'être confronté à "un acte de haine aussi flagrant."

Ce n'est pas la première fois que le monument est pris pour cible depuis son ouverture au public en 2002. Il y a trois ans, The Independant rappelle qu'il avait été vandalisé par des injures antisémites.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV