Dans un laboratoire universitaire de Marseille, en 2018. (photo d'illustration)
 

Le laboratoire de l'Université d'Idaho a égaré une infime quantité de matière radioactive dont il disposait pour mener des recherches.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire