BFMTV

États-Unis: des morts du virus empilés dans une maison de retraite du New Jersey

Une équipe médicale se préparant à transporter un patient du Andover Subacute and Rehabilitation Center, la maison de retraite où ont été retrouvés 17 corps entassés.

Une équipe médicale se préparant à transporter un patient du Andover Subacute and Rehabilitation Center, la maison de retraite où ont été retrouvés 17 corps entassés. - EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

17 morts empilés ont été retrouvés dans une maison de retraite du New Jersey, le deuxième état américain le plus touché par la pandémie.

Jusqu'à 17 morts empilés dans une morgue improvisée: c'est une nouvelle tragédie liée à la pandémie qui est apparue cette semaine dans une maison de retraite du New Jersey, poussant le gouverneur de cet Etat à demander des comptes. 

La police de la petite localité d'Andover, à une centaine de kilomètres à l'ouest de New York, n'a pas immédiatement confirmé ces chiffres. 

Mais selon le New York Times, elle a découvert lundi, après une plainte anonyme, 17 corps empilés dans la petite morgue de cet établissement, le Andover Sub-Acute and Rehabilitation Unit, une des plus grandes résidences pour personnes âgées de cet Etat.

"Le personnel était clairement débordé"

Ces 17 morts font partie de 68 décès récents recensés dans cet établissement. Sur ces 68 morts, 26 avait testés positifs au coronavirus, selon le journal.

"Le personnel était clairement débordé, et probablement en nombre insuffisant", a déclaré Eric Danielson, chef de la police locale, à la chaîne CNN. "J'ai le coeur brisé face aux tragiques informations concernant des individus morts de l'épidémie de coronavirus au Andover Subacute and Rehabilitation Center", a réagi Phil Murphy, gouverneur du New Jersey, sur Twitter. "Je suis choqué qu'on ait autorisé l'empilement de corps dans une morgue improvisée".

"J'ai demandé au procureur du New Jersey d'examiner cette affaire, et de passer en revue les établissements de soins à long terme du New Jersey qui ont enregistré un nombre disproportionné de morts depuis le début de l'épidémie", a-t-il ajouté.

Ce drame, dans l'Etat américain qui compte le plus de morts du coronavirus après New York, illustre la situation dramatique dans certaines maisons de retraite face à une épidémie qui frappe particulièrement les personnes âgées. 

Près de 30.000 morts dans le pays, dont 5.670 en maisons de retraite

Dans un communiqué mis en ligne jeudi sur la page Facebook de la police d'Andover, un des co-propriétaires de l'établissement, Chaim Scheinbaum, fait valoir que des "problèmes de retards et d'horaires de nuit pendant le weekend avaient contribué à la présence de plus de morts que d'habitude" dans la morgue de l'établissement.

Il a cependant démenti qu'il y ait eu 17 corps, assurant qu'à aucun moment lundi, la morgue, qui peut selon lui contenir jusqu'à 12 corps, n'en avait compté "plus de 15". Il a aussi reconnu des problèmes de personnel, indiquant avoir reçu le 8 avril une liste de recrues possibles, et avoir alors commencé à les contacter. Il a aussi assuré avoir désormais retrouvé "un personnel solide", avec notamment 12 infirmières pour 420 résidents.

M. Scheinbaum n'a pas dit combien de personnes de l'établissement avaient testé positifs pour le virus, mais selon le New York Times, 76 résidents ont testé positifs et 41 membres du personnel sont malades du virus. 

A New York comme dans le New Jersey, les autorités ont promis des données précises sur la situation des maisons de retraite. Selon la chaîne NBC, citant les services sanitaires de différents Etats américains, l'épidémie avait tué mercredi 5.670 personnes en maisons de retraite, sur près de 30.000 morts au total aux Etats-Unis.

H.G. avec AFP