BFMTV

"Environ 3.000" jihadistes européens en Syrie et Irak, un chiffre en hausse

La carte des jihadistes européens partis en Irak ou en Syrie en fonction de leur pays d'origine.

La carte des jihadistes européens partis en Irak ou en Syrie en fonction de leur pays d'origine. - Olivier Laffargue

Le nombre de jihadistes européens partis combattre en Syrie et en Irak est en hausse, alerte le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme.

Le nombre de jihadistes européens partis combattre en Syrie et Irak est en hausse, à "environ 3.000", a déclaré mardi à l'AFP le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove, qui donnait en juillet le chiffre de quelque 2.000.

Il a jugé "possible" que cette augmentation soit due à l'avancée sur le terrain du groupe de l'Etat Islamique et à la proclamation d'un "califat" sur les zones conquises. "Mon estimation est que nous sommes autour des 3.000", a-t-il ajouté.

Des combattants venus de France pour la plupart

Ces combattants viennent pour la plupart de France, de Grande-Bretagne, d'Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas, de Suède et du Danemark, mais "un peu" viennent aussi d'Espagne, d'Italie, d'Irlande et désormais d'Autriche.

Entre 20% à 30% de ces ressortissants ou résidents européens sont rentrés chez eux, a-t-il estimé. Certains ont repris une vie normale, d'autres souffrent de stress post-traumatique tandis qu'une partie radicalisée représente une menace. Selon Gilles de Kerchove, "le défi pour chaque Etat membre est d'évaluer chacun d'entre eux, d'évaluer leur dangerosité et d'apporter la meilleure réponse".

S. C. avec AFP