Un soldat sud-coréen passe devant un écran montrant Donald Trump et Kim Jong-un, le 9 mars, à Séoul.
 

Donald Trump a accepté jeudi de rencontrer prochainement le leader nord-coréen Kim Jong-un, avec lequel il s'était engagé dans une agressive joute verbale depuis son arrivée au pouvoir. Une première historique entre les deux pays, après 70 ans de tensions.

Votre opinion

Postez un commentaire