BFMTV
en direct

EN DIRECT - Royaume-Uni: la famille royale britannique a rejoint le sommet du G7

EN DIRECT - Royaume-Uni: la famille royale britannique a rejoint le sommet du G7

La photo des dirigeants du G7 à St Austell (Royaume-Uni), le 11 juin 2021

Les dirigeants des grandes puissances du G7 se réunissent en Cornouailles, au Royaume-Uni, à partir de ce vendredi. Au programme: réunions de travail pour mettre en avant leur unité face aux diverses crises mondiales.

Le président sud africain Cyril Ramaphosa est arrivé en Cornouailles

Déjà présent lors du G7 au Québec en 2018, et à Biarritz en France en 2019, le président d'Afrique du Sud Cyril Ramaphosa est arrivé ce vendredi soir en Cornouailles, pour participer à ce nouveau sommet.

Alors que l'Afrique du Sud subit une troisième vague de contaminations Covid-19, ce chef d'État a plusieurs fois dénoncé un "apartheid vaccinal" favorisant les pays riches pour l'accès aux vaccins. L'Afrique du Sud et l'Inde mènent une campagne pour une renonciation aux droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le coronavirus, afin que chaque pays puisse produire des doses. Ces sujets sont sur la table du G7.

Découvrez la photo des dirigeants au sommet du G7, reçus par la reine d'Angleterre

Les neuf dirigeants du G7 réunis avec la reine d'Angleterre, qui les accueille, ont posé pour la photo officielle ce vendredi 11 juin 2021 à Saint Austell, en Angleterre.

De gauche à droite: la chancelière allemande Angela Merkel, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga, la reine d'Angleterre Elizabeth II, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le Premier ministre italien Mario Draghi et le président des États-Unis Joe Biden.

"Le challenge pour Joe Biden c'est de dire 'America is back'", explique la spécialiste des États-Unis Nicole Bacharan

Lors de ce G7, "le challenge pour Joe Biden c'est de dire 'America is back', et de vouloir être de nouveau le leader du monde libre, du monde occidental, du monde des démocraties", explique ce vendredi sur BFMTV Nicole Bacharan, politologue et spécialiste des États-Unis.

Mais "ces démocraties européennes ne sont pas tellement prêtes à se reconnaître de nouveau les Américains comme leader, parce qu'elles savent que ce qu'un président américain fait, le prochain peut le défaire", continue-t-elle, "il y a des inquiétudes sur le leadership américain".

La famille royale britannique arrive au G7

La reine Elizabeth II, le prince Charles et sa femme Camilla, ainsi que le prince William et sa femme Kate, ont été filmés arrivant à Saint Austell ce vendredi soir. Ils recoivent les membres du G7.

Emmanuel Macron et Joe Biden se rencontrent en personne pour la première fois

Les présidents français et américains se sont vus en personne pour la première fois lors de la photo de famille du G7, sur la plage de Carbis Bay ce vendredi. Ils ont ensuite devisé tout en marchant, le Français entourant de son bras le dos de l'Américain. Une réunion bilatérale est prévue samedi matin, a précisé l'Élysée.

Boris Johnson promet 500 millions d'euros pour la scolarisation des enfants vulnérables

Le gouvernement britannique a déclaré débloquer ce vendredi, jour de l'ouverture du G7 430 millions de livres ( soit un demi-milliard d'euros) pour la scolarisation des enfants vulnérables, principalement les filles, dans les pays en développement, appelant ses alliés du G7 à suivre son exemple.

Il a qualifié de "source de honte internationale" le fait que, "tous les jours dans le monde, des enfants regorgeant de potentiel se voient refuser l'opportunité de devenir des géants de l'industrie, des pionniers scientifiques ou des meneurs dans tout domaine, simplement parce qu'ils sont des filles, à cause des revenus de leurs parents ou de l'endroit où ils sont nés".

L'AFP note toutefois qu'en parallèle, de grosses coupes budgétaires ont été faites par le Royaume-Uni au nom du coût de la pandémie, dans les budgets d'organisations gérant l'aide alimentaire en Syrie, la lutte contre la polio ou l'éducation sexuelle des femmes.

Première réunion pour les chefs d'État au sommet du G7

Sur Twitter, le président de la République a publié une photo de la première réunion entre les dirigeants présents au G7.

"Nous avons une responsabilité, celle de nous fixer des objectifs clairs et de prendre des engagements concrets pour relever les défis de notre temps. Ce G7 doit être celui de l’action. Heureux de vous retrouver chers partenaires et amis. Au travail, ensemble", a écrit Emmanuel Macron.

Boris Johnson estime que le G7 est "une occasion extraordinaire" pour reconstruire après la pandémie

Pour le Premier ministre britannique Boris Johnson, le G7 est une "occasion extraordinaire" pour "tirer les leçons de la pandémie" et "reconstruire en mieux", de manière "plus verte" et "plus juste".

"C'est une rencontre qu'il faut vraiment tenir parce que nous devons nous assurer de tirer les leçons de la pandémie et de ne pas répéter certaines erreurs", a affirmé le Britannique en ouvrant la première réunion du G7 ce vendredi.

"Nous devons nous assurer de niveler par le haut et reconstruire en mieux au moment de la reprise", a-t-il continué.

Les chefs d'État posent pour la "photo de famille" du G7

Les dirigeants des sept puissances mondiales du G7 sont tous arrivés à la station balnéaire de Carbis Bay. Avant de commencer les discussions, ils se sont adonnés à la traditionnelle "photo de famille" sur la plage.

Emmanuel Macron est arrivé à la station balnéaire de Carbis Bay pour le G7

Le président de la République est arrivé en fin de matinée en Cornouailles au Royaume-Uni pour le sommet du G7.

Sur Twitter, il a posté une photo d'un déjeuner en compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen Charles Michel et le premier ministre italien Mario Draghi.

"Comme toujours, une même union, une même détermination à agir, un même enthousiasme ! Le G7 peut commencer", a écrit Emmanuel Macron.

La crise climatique et les vaccins au programme du G7

Ce G7 est l'occasion pour les grandes puissances du G7 de mettre en avant leur unité face aux différentes crises mondiales.

Ils devraient se pencher sur la question de la crise sanitaire, notamment la distribution des vaccins anti-Covid.

Downing Street a annoncé qu'un accord devrait être pris pour fournir "au moins un milliard de doses" avec l'objectif de "mettre fin à la pandémie en 2022". Les Etats-Unis ont déjà promis de donner 500 millions de doses et les Britanniques 100 millions, via le dispositif Covax.

L'autre priorité de ce G7 est la lutte contre le réchauffement climatique, avant la COP26 prévue ce novembre en Ecosse.

Coup d'envoi pour le sommet du G7, une première pour Biden et une dernière pour Merkel

Le sommet du G7 s'ouvre ce vendredi 11 juin en direct de la station balnéaire de Carbis Bay en Cornouailles. Il se clôturera dimanche 13 juin.

Après des mois de visio-conférences, les dirigeants des sept puissances mondiales – Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Canada, Japon et États-Unis – se réunissent dans cette petite ville du sud-ouest de l'Angleterre.

C'est leur première rencontre face à face en près de deux ans et surtout la première participation pour le président américain Joe Biden. La chancelière allemande Angela Merkel quant à elle, y est présente pour la dernière fois.

BFMTV