BFMTV

EN DIRECT -  La fille de Serge Lazarevic en route pour le Niger

Serge Lazarevic a été libéré après plus de trois ans de détention.

Serge Lazarevic a été libéré après plus de trois ans de détention. - BFMTV

L'ancien otage d'Aqmi, Serge Lazarevic, a retrouvé la liberté, a annoncé ce mardi le président de la République, François Hollande. Retrouvez ici toutes les informations de la journée du mardi 9 décembre.

Il était retenu depuis le 24 novembre 2011. Serge Lazarevic, dernier otage français dans le monde, "est libre" après plus de trois ans de captivité au Sahel, a annoncé ce mardi François Hollande.

"Notre otage Serge Lazarevic, notre dernier otage est libre", a déclaré avec émotion le président de la République en marge d'une visite à la caserne des Gardes républicains des Célestins à Paris. "La France n'a plus aucun otage, dans aucun pays au monde", s'est-il réjoui. Serge Lazarevic avait été enlevé avec Philippe Verdon en novembre 2011 dans le nord du Mali.

>> Ce direct est désormais fermé. Retrouvez ici la synthèse des informations de la journée.

17h50 - Alain Juppé réagit sur Twitter

"Libération de Serge #Lazarevic. Joie immense. Je pense à sa famille, à sa fille. Détermination totale de la France à combattre Aqmi", a tweeté le maire de Bordeaux Alain Juppé, candidat à la primaire UMP en vue de la présidentielle de 2017, en fin d'après-midi. 

17h15 - Un groupe armé touareg revendique un rôle dans la libération de Lazarevic

Un des principaux groupes armés touareg du nord du Mali, le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), a joué un rôle dans la libération de Serge Lazarevic, dernier otage français dans le monde, a affirmé mardi un dirigeant du HCUA.
"Oui, le HCUA a participé à la libération de Serge Lazarevic et nous en sommes fiers. Notre frère Mohamed Akotey et les gouvernements malien et nigérien ont demandé notre aide et nous avons accepté", a déclaré Alghabass Ag Intalla, secrétaire général du HCUA.

16h55 - "Il faut renforcer la prudence", met en garde Guigou

"Aujourd'hui, c'est la joie qui domine", réagit Elisabeth Guigou, députée de Seine-Saint-Denis et présidente de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, au micro de BFMTV. Avant d'appeler à redoubler de "prudence". "Nous avons 18 otages qui ont été libérés, mais 5 sont morts. On ne sait jamais comment les prises d'otage vont tourner, donc le mieux est d'essayer de faire en sorte, par beaucoup de prudence, et de précautions, d'éviter que cela se produise".

16h20 - Quelles contreparties pour la libération de Serge Lazarevic?

Un échange avec deux prisonniers d'Aqmi? Le versement d'une rançon de 20 millions d'euros? Rien ne sera jamais officiel sur les conditions de la libération de Serge Lazarevic au Niger, mais déjà, tout le monde s'accorde sur l'existence d'une contrepartie accordée par la France et ses alliés. 

>> A LIRE : "Serge Lazarevic: les contreparties à sa libération"

15h46 - La fille de Serge Lazarevic en route pour Niamey

Diane Lazarevic, la fille de l'otage libéré, est actuellement en route pour Niamey, la capitale du Niger, pour retrouver son père, a indiqué une source diplomatique citée par l'AFP. 

15h40 - Fabius salue le "courage exceptionnel" des proches de Lazarevic

Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a salué une "magnifique nouvelle". "Je félicite et remercie tous ceux qui, en France, au Mali et au Niger, ont travaillé depuis longtemps et dans la discrétion à sa libération. Mes pensées vont à la famille de notre compatriote, en particulier à sa mère et à sa fille, Diane, qui ont fait preuve d'un courage et d'une détermination exceptionnels", a ainsi écrit le chef de la diplomatie française. 

15h35 - Plus d'otage français dans le monde, mais...

S'il ne reste officiellement plus aucun otage français dans le monde, après la libération de Serge Lazarevic, on reste toujours sans nouvelles du franco-mexicain Rodolfo Cazares, un chef d'orchestre enlevé au Mexique le 9 juillet 2011. 

>> A LIRE: Rodolfo Cazares, le huitième otage français (dont personne ne parle)

15h30 - Une "immense joie", pour le père Georges

Lui-même retenu en otage pendant un mois et demi par Boko Haram en 2013, le père Georges a témoigné, sur BFMTV, de son "immense joie" d'apprendre la nouvelle de la libération de Serge Lazarevic. "Ma situation a été excessivement différente car beaucoup plus courte. Je n'ose pas imaginer ce que c'est que de tenir trois ans. Je pensais à lui ces derniers temps, on avait eu des preuves de vie. Donc c'est un énorme soulagement". 

15h20 - Le Nord-Mali, région où l'on ne peut plus pénétrer

Sur le plateau de BFMTV, Laëtitia Kretz, ancienne correspondante au Mali, explique que le nord du pays, où a été enlevé Serge Lazarevic en 2011 et où ont été assassinés les deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, en 2013, est une région très dangereuse, où l'on "ne peut plus pénétrer". "Par le passé, les Nations unies nous transportaient là-bas, mais aujourd'hui elles ne le font plus car cela a été très décrié au moment de l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Les Français ne peuvent plus couvrir cette zone, ils n'y vont que de temps en temps, avec l'armée française", poursuit Laëtitia Kretz. 

15h08 - Je me réjouis avec beaucoup de Force", réagit Manuel Valls

Face à l'Assemblée, le Premier ministre assure se réjouir "avec beaucoup de force" de cette libération. "Je veux remercier le Mali et le Niger qui nous ont aidés", a-t-il ajouté. 

15h - L'Assemblée salue la libération de Lazarevic

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, exprime la "joie" des députés de savoir Serge Lazarevic "bientôt parmi nous", ce mardi, en préambule de la séance des questions au gouvernement. Les députés applaudissent chaleureusement cette nouvelle.

14h45 - "Tout n'est pas bon" pour libérer les otages, estime Alliot-Marie

Evoquant une "joie" et un "soulagement", l'ancienne ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie estime sur BFMTV que "tout n'est pas bon" pour libérer les otages. "Il ne faut pas oublier qu'à chaque fois qu'on apporte quelque chose aux ravisseurs, cela les conforte et leur permet d'augmenter leurs moyens", rappelle-t-elle. "C'est bien la raison pour laquelle le gouvernement français refuse toujours de négocier directement ou de donner directement de l'argent aux ravisseurs mais cela passe par un certain nombre d'intermédiaires et là en particulier par les présidents du Mali et du Niger". 

14h30 - "Le souvenir de Verdon assassiné"

Les réactions continuent de pleuvoir après l'annonce de la libération de Serge Lazarevic. "Une excellente nouvelle, un immense bonheur", commente Didier François, ex-otage journaliste, sur Europe 1. "Après trois années de captivité, Serge Lazarevic est enfin libre. La joie de son retour n’efface pas le souvenir de Philippe Verdon assassiné", écrit, lui, François Fillon sur Twitter.

14h20 - Libéré "près de Kidal" au Mali

La libération de Serge Lazarevic s'est produite près de Kidal, bastion de la rébellion, notamment touarègue, dans le nord du Mali, et il est en route ce mardi pour Niamey, capitale du Niger, selon une source de sécurité malienne.

14h15 - Un convoi ministériel embarque dans un Falcon

En France, à l'aéroport de Villacoublay, un convoi ministériel a embarqué dans un Falcon de la République peu avant 14 heures. Sa fille Diane se trouverait également à l'intérieur.

14h10 - "Forcément on a payé une rançon", estime Marsaud

"Il ne faut même pas se poser la question, forcément on a payé une rançon, on a obtenu la libération (de Serge Lazarevic, NDLR) par la libération de détenus dans des prisons maliennes ou nigérianes", estime au micro de BFMTV le député UMP Alain Marsaud. "Il n'y pas un seul Français qui croit un seul instant qu'on a libéré Monsieur Lazarevic pour les beaux yeux de Monsieur Hollande", ajoute l'ancien juge antiterroriste, qui préfère la position française à la politique américaine qui voit ses otages assassinés.

14h - "Une nouvelle extraordinaire, merveilleuse"

Interrogé par BFMTV, l'ancien otage au Mali Pierre Camatte salue une "nouvelle extraordinaire, merveilleuse". "Avec tous les événements qui se sont passés ces derniers mois, c'était difficile de croire que cela pouvait arriver", ajoute-t-il. 

13h46 - Nicolas Sarkozy exprime son "immense soulagement"

Le président de l'UMP salue "l'action remarquable de tous ceux qui ont contribué à sa libération et qui sont mobilisés depuis son enlèvement en 2011". "J'adresse à Serge Lazarevic tous mes voeux de bonheur après cette terrible épreuve et je m'associe à la joie de sa famille et de ses proches qui s'apprêtent le retrouver", ajoute-t-il.

13h27 - Serge Lazarevic sera "rapidement rapatrié"

L'Elysée indique par ailleurs que Serge Lazarevic se trouve en "relativement bonne santé" et qu'il sera "rapidement rapatrié en France".

13h25 - Le résultats "d'efforts intenses"

La libération de Serge Lazarevic est le résultat "d'efforts intenses" du Niger et du Mali après plus de trois ans de captivité dans le Sahel, indique de son côté la présidence nigérienne.

"Cette libération a été le résultat d'efforts intenses et suivis tant des autorités du Niger que du Mali", se félicite Niamey. Le président nigérien Mahamadou Issoufou a salué dans ce texte "l'engagement et le professionnalisme dont ont su faire preuve les services nigériens et maliens".

13h22 - Une vidéo diffusée en novembre

En novembre dernier, Aqmi avait diffusé sur Internet une vidéo de l'otage français, dont l'Elysée avait confirmé l'authenticité. Cette vidéo avait constitué une nouvelle preuve de vie de Serge Lazarevic, qui apparaissait avec une barbe fournie, vêtu d'un bonnet noir et d'une tunique grise. 

13h20 -Serge Lazarevic libre: le récit de sa captivité

Serge Lazarevic, âgé de 50 ans et qui a la double nationalité française et serbe, avait été enlevé le 24 novembre 2011 avec Philippe Verdon alors qu'ils étaient en voyage d’affaires et séjournaient dans un hôtel de Hombori, au nord du Mali. Retour en vidéo sur sa captivité.

13h18 - Manuel Valls salue la fin d'un "long calvaire"

"Un long calvaire s'achève, une vie reprend. Immense soulagement pour Serge Lazarevic", tweete le Premier ministre Manuel Valls.

13h10 - "Aujourd'hui, c'est la joie"

"Nous devons toujours être mobilisés pour éviter ces drames. Mais aujourd'hui, c'est la joie", a dit François Hollande, avant d'annoncer que la fille de Serge Lazarevic doit arriver à l'Elysée.

"J'irai accueillir Serge Lazarevic avec sa famille" à son retour en France, a poursuivi le président de la République. "Il y a eu des discussions pendant de longs mois et je tiens à saluer le rôle du Niger." Il est nécessaire que "les Français comprennent que cette question des otages est extrêmement douloureuse", a déclaré François Hollande. 

13h08 - Plus d'otage français dans le monde

"La France n'a plus aucun otage, dans aucun pays au monde", se réjouit le chef de l'Etat, expliquant avoir appris la nouvelle du président du Niger. 

13h05 - Libre après plus de trois ans de détention

Serge Lazarevic, dernier otage français dans le monde, "est libre" après plus de trois ans de captivité au Sahel, a annoncé ce mardi François Hollande. Il avait été enlevé le 24 novembre 2011, dans le Nord du Mali, avec un autre Français, Philippe Verdon, avant d'être détenu par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Aqmi avait annoncé en mars 2013 que Philippe Verdon avait été exécuté en représailles à l'intervention militaire au Mali.

A.S.