BFMTV
International
en direct

"Le dictateur va perdre": Zelensky prend la parole lors de l'ouverture du Festival de Cannes

"Le dictateur va perdre": Zelensky prend la parole lors de l'ouverture du Festival de Cannes

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a pris la parole depuis Kiev à l'occasion de l'ouverture du Festival de Cannes, le 17 mai 2022.

L'offensive russe dans le Donbass s'est intensifiée, tandis que la Russie a averti qu'elle réagirait à des déploiements d'"infrastructures militaires" de l'Otan en Finlande et en Suède, candidates à une entrée dans l'Alliance atlantique.

Ce direct est terminé

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.com

Le point sur la situation à 21h

La France va intensifier ses livraisons d'armes à l'Ukraine "dans les jours et semaines qui viennent", a promis mardi le président Emmanuel Macron à son homologue Volodymyr Zelensky, confirmant les engagements annoncés fin avril.

• Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky ont également évoqué la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE qui sera étudiée "lors du Conseil européen de juin sur la base de l’avis qu’aura rendu la Commission européenne".

• Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a pris la parole depuis Kiev à l'occasion de l'ouverture mardi soir du 75e Festival de Cannes. "Nous allons continuer de nous battre, nous n'avons pas d'autre choix (...) Je suis persuadé que le 'dictateur' va perdre", a-t-il déclaré face au gratin du cinéma mondial.

Zelensky prend la parole depuis Kiev à l'occasion de l'ouverture du Festival de Cannes et s'en prend au "dictateur" Vladimir Poutine

Une prise de parole surprise. Volodymyr Zelensky s'est exprimé depuis Kiev à l'occasion de l'ouverture du Festival de Cannes. Apocalypse Now, Le Dictateur... C'est un discours aux références cinématographiques qu'a tenu le président ukrainien.

"Je suis persuadé que le dictateur va perdre", a notamment déclaré Volodymyr Zelensky, un message adressé au président russe Vladimir Poutine.

"J'aime l'odeur du napalm au petit matin", a également déclaré le président ukrainien, une référence ici au film de Francis Ford Coppola, pour dénoncer les atrocités commises par l'armée russe.

La demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE sera examinée en juin, confirme Macron à Zelensky

Lors de leur échange téléphonique de ce mardi après-midi, Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky ont également évoqué la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'UE. "Le Président de la République a d’autre part confirmé au Président Zelensky que la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne serait étudiée lors du Conseil européen de juin sur la base de l’avis qu’aura rendu la Commission européenne", explique l'Élysée dans un communiqué.

Le chef d'État français a par ailleurs réitéré sa volonté de créer une "communauté politique européenne", comme il l'avait évoqué lors de son discours au Parlement européen à Stransbourg, le 9 mai dernier.

Lors de leur nouvel échange téléphonique, Macron a affirmé à Zelensky que les livraisons d'armes par la France vont continuer

Le président français Emmanuel Macron s'est entretenu au téléphone avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky cet après-midi. Selon l'Élysée, l'échange a duré 1h10.

Plusieurs sujets ont été évoqués, dont la "situation sur le terrain", notamment à Marioupol et l'évacuation de l'usine Azovstal.

Emmanuel Macron "a confirmé que les livraisons d’armes par la France se poursuivront et gagneront en intensité dans les jours et semaines qui viennent, de même que l’acheminement d’équipement humanitaire", explique l'Élysée.

Le point sur la situation à 17h

La Suède et la Finlande vont déposer mercredi leur candidature pour adhérer à l'Otan. C'est la première ministre suédoise qui a fait cette annonce mardi lors d'une rencontre avec le président finlandais. Dans l'après-midi, le Parlement à Helsinki a approuvé à une écrasante majorité une adhésion à l'Alliance.

8 morts dans une frappe russe dans une localité au nord de Kiev. 12 personnes ont également été blessées lors de cette attaque qui a eu lieu à Desna. La ville est connue pour abriter un grand camp d'entraînement militaire.

Poutine assure que se priver du pétrole russe est un "suicide politique". Le président russe a chargé les sanctions occidentales cet après-midi. L'UE envisage notamment d'imposer un embargo sur le pétrole russe. "Se priver du pétrole russe est un suicide politique", a-t-il assuré.

Les négociations russo-ukrainiennes sont "en pause". Un conseiller du président Zelensky a indiqué que les discussions étaient arrêtées car Moscou ne faisait preuve d'aucune "compréhension", et que son objectif se résumait à "tout ou rien".

Volodymyr Zelensky a assisté aux obsèques du premier président ukrainien Léonid Kravtchouk

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assisté ce mardi, aux côtés de son épouse Olena Zelenska, aux obsèques du premier président ukrainien Léonid Kravtchouk, mort à 88 ans le 10 mai, en pleine invasion par la Russie du pays qu'il avait conduit à l'indépendance en 1991.

Le couple présidentiel s'est recueilli au côté du cercueil gardé par des soldats en tenue d'apparat, fusil au pied, et placé devant une grande photographie du défunt.

Volodymyr Zelensky et son épouse à Kiev le 17 mai 2022.
Volodymyr Zelensky et son épouse à Kiev le 17 mai 2022. © AFP

En août 1991, celui qui était alors le dirigeant de la république socialiste soviétique d'Ukraine avait réussi en quelques jours à persuader la majorité communiste du Parlement de proclamer l'indépendance de l'Ukraine.

La Suède et la Finlande enverront mercredi leur candidature d'adhésion à l'Otan

La Suède et la Finlande soumettront ensemble mercredi leurs candidatures au siège de l'Otan à Bruxelles, a annoncé mercredi la Première ministre suédoise Magdalena Andersson.

"Je suis heureuse que nous ayions pris le même chemin et que nous puissions le faire ensemble", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse commune avec le président finlandais Sauli Niinistö.

Le géant énergétique italien Eni annonce ouvrir des comptes en euros et en roubles pour payer le gaz russe

Le géant énergétique italien Eni a annoncé mardi sa décision d'ouvrir un compte en euros et un autre en roubles auprès de Gazprombank afin d'honorer ses paiements de fourniture de gaz russe dus "dans les prochains jours", se pliant ainsi aux exigences de Moscou.

"L'obligation de paiement peut être remplie par le transfert d'euros" et la nouvelle procédure "ne devrait pas être incompatible avec les sanctions existantes" à l'égard de Moscou imposées par la Commission européenne, assure Eni dans un communiqué.

La Cour pénale internationale déploie 42 enquêteurs et experts en Ukraine

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé mardi le déploiement en Ukraine d'une équipe de 42 enquêteurs et experts, soit la plus importante mission en termes d'effectifs jamais envoyée, afin d'enquêter sur les crimes commis pendant l'invasion russe.

"Je confirme qu'aujourd'hui, mon bureau a envoyé une équipe composée de 42 enquêteurs, experts en criminalistique et autre personnel d'appui en Ukraine", a déclaré dans un communiqué Karim Khan.

Il a ajouté qu'il s'agissait de "la plus importante mission en termes d'effectifs jamais déployée sur le terrain en une seule fois".

Huit morts dans une frappe russe sur un village abritant un grand camp militaire

Huit personnes sont mortes et 12 ont été blessées mardi dans une frappe russe sur Desna, un village ukrainien situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Kiev connu pour abriter un grand camp d'entraînement militaire, ont annoncé les secours locaux.

"Huit tués, 12 blessés", a indiqué à l'AFP Oleksandre Ivtchenko, porte-parole de l'antenne régionale du service d'Etat pour les Situations d'urgence.

Biden recevra ce jeudi la Première ministre suédoise et le président finlandais

Le président américain Joe Biden recevra jeudi la Première ministre suédoise Magdalena Andersson et le président finlandais Sauli Niinistö à la Maison Blanche, a annoncé sa porte-parole Karine Jean-Pierre mardi dans un communiqué.

Ils "discuteront des candidatures de la Finlande et de la Suède à l'Otan, et de la sécurité européenne", ainsi que du "soutien à l'Ukraine" attaquée par la Russie, a-t-elle précisé.

L'Allemagne va "intensifier" sa coopération militaire avec la Suède et la Finlande, candidates à l'Otan

Le chancelier allemand Olaf Scholz a assuré mardi que son pays allait "intensifier" sa coopération militaire avec la Suède et la Finlande, qui cherchent des assurances de sécurité pour la période de transition jusqu'à leur intégration souhaitée dans l'Otan.

"Nous allons intensifier notre coopération militaire, notamment dans la région de la mer Baltique, et via des exercices communs", a affirmé Olaf Scholz lors d'une conférence de presse à Berlin.

Il a précisé que la Suède et la Finlande pourront compter sur le soutien de l'Allemagne "surtout dans cette situation très particulière" précédant leur acceptation espérée au sein de l'Otan.

Vladimir Poutine assure que "se priver du pétrole russe est un suicide politique"

Ce mardi, le président russe Vladimir Poutine a chargé les sanctions occidentales à l'égard de la Russie, notamment concernant un futur possible embargo européen sur le pétrole russe.

"Les sanctions occidentales sont à l'origine de la hausse du pétrole", a indiqué Vladimir Poutine.
Avant d'assurer: "Se priver du pétrole russe est un suicide politique".

Le Parlement finlandais vote à une écrasante majorité pour l'adhésion à l'Otan

Le Parlement finlandais a voté mardi en faveur de l'adhésion à l'Otan avec une majorité fleuve de plus de 95%, permettant l'envoi de la candidature officielle du pays nordique au siège de l'alliance.

Au terme d'une session parlementaire de deux jours, le projet d'adhésion a été adopté par 188 voix pour, huit contre et aucune abstention, selon le résultat du scrutin.

Kiev annonce que les négociations avec Moscou sont "en pause" car la Russie ne fait preuve "d'aucune compréhension"

Les négociations de paix entre l'Ukraine et la Russie sont "en pause" car Moscou ne fait preuve d'aucune "compréhension" de la situation, a accusé mardi Mykhaïlo Podoliak, un conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky et membre de la délégation ukrainienne.

"L'objectif stratégique des Russes, c'est tout ou rien", a encore affirmé Mykhaïlo Podoliak. Les élites politiques russes "ont peur de dire la vérité, c'est à dire qu'il faut se retirer de la guerre selon des conditions tout à fait différentes que celles initialement annoncées".

La Russie expulse deux diplomates finlandais et va se retirer du Conseil de la Baltique

La diplomatie russe a annoncé mardi expulser deux diplomates finlandais de Russie en représailles à une mesure similaire prise par Helsinki, et sortir d'un forum des pays de la Baltique, sur fond de tensions dues à l'offensive russe contre l'Ukraine.

"L'ambassadeur a été informé qu'en réponse aux actes des autorités finlandaises la partie russe a décidé une interdiction de séjour pour deux membres du personnel de l'ambassade de Finlande", a ajouté la diplomatie russe.

Quant au Conseil de la Baltique, dont le siège est à Stockholm, il a été créé à l'initiative du Danemark et de l'Allemagne à la fin de la Guerre Froide, pour promouvoir la stabilité et la sécurité, ainsi que la coopération économique tout autour de la mer Baltique.

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky vont s'entretenir à 16h

Le président français Emmanuel Macron va s'entretenir au téléphone avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky cet après-midi.

L'appel est prévu à 16h, comme l'a indiqué à BFMTV le palais de l'Élysée.

Le point sur la situation à 13h

• La Russie assure que 265 soldats ukrainiens d'Azovstal se sont constitués prisonniers. Cette déclaration intervient alors que les opérations d'évacuation se poursuivent pour évacuer ces soldats de l'usine assiégée.

• Le porte-parole du Kremlin assure être "convaincu que tout ira bien et que nous atteindrons nos objectifs". Dmitri Peskov s'exprimait ce mardi dans le cadre d'une conférence. Il s'est également adressé directement aux Ukrainiens: "nous arriverons à nos fins. Vous vivrez mieux".

• Le groupe Kalush orchestra va mettre aux enchères son trophée pour l'armée. De retour en Ukraine, les membres du groupe vainqueur de l'Eurovision ont annoncé qu'ils espéraient récolter plusieurs centaines de milliers de dollars.

Le groupe ukrainien Kalush orchestra, vainqueur de l'Eurovision, va mettre aux enchères son trophée pour l'armée

Les membres de Kalush orchestra, le groupe ukrainien qui a remporté l'Eurovision, ont annoncé ce mardi qu'ils allaient mettre aux enchères leur trophée afin de récolter des fonds pour l'armée.

Le chanteur du groupe Oleh Psiouk a annoncé qu'il espérait récolter des centaines de milliers de dollars. Il a également réitéré son souhait que Kiev puisse accueillir le concours musical en 2023.

À la télévision russe, un ancien militaire met en doute la victoire de son armée

Ce lundi, Mikhail Kodoryonok, un ancien général russe à la retraite fréquemment invité sur le plateau de Rossiya-1, une chaîne pro-Kremlin, a fait part de ses doutes quant à l'invasion, indiquant que l'armée ukrainienne était mieux préparée.

"Il ne faut pas se faire de faux espoirs. Parfois, l’information est répandue que l’armée ukrainienne a une baisse de moral, mais ce sont des cas isolés, il faut prendre le problème dans son ensemble. Le désir de protéger son pays, comme il existe en Ukraine, va faire qu’ils vont se battre jusqu’au dernier homme", a-t-il notamment déclaré.

>> Lire notre article complet.

Un vice-ministre russe assure que "l'Ukraine s'est pratiquement retirée du processus de négociation"

Andrey Rudenko, vice-ministre russe des Affaires étrangères, a indiqué qu'aucune discussion n'avait lieu en ce moment avec les Ukrainiens, accusant Kiev de s'être retiré du processus de négociation.

"Non, les négociations ne continuent pas. L'Ukraine s'est quasimment retirée du processus de négociation", a-t-il indiqué à des journalistes, rapporté par l'agence russe Interfax.

Volodymyr Zelensky s'est entretenu avec le chancelier allemand Olaf Scholz

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé ce mardi sur Twitter qu'il s'était entretenu avec le chancelier allemand Olaf Scholz.

"Entretien constructif avec le chancelier allemand. Nous avons évoqué la situation à la frontière, davantage de pression sur la Russie, l'augmentation des sanctions, les espoirs de paix... J'apprécie le soutien allemand, notamment en matière de défense. Nous attendons davantage de soutien allemand pour que l'Ukraine devienne membre de l'Union européenne", a-t-il indiqué.

Le corps d'un volontaire tchèque retrouvé en Ukraine

Le corps d'un Tchèque a été retrouvé en Ukraine, a annoncé mardi le ministère tchèque des Affaires étrangères et des médias l'ont identifié comme un volontaire tué par balle.

Le chauffeur de camion, âgé de 49 ans, s'était rendu dans le pays en guerre peu après le début de l'invasion russe pour aider à transporter en lieu sûr des personnes déplacées, a déclaré sa femme au site d'information tchèque voxpot.cz.

"Le ministère des Affaires étrangères est au courant du cas d'un citoyen tchèque décédé", a indiqué à l'AFP sa porte-parole Lenka Do, ajoutant qu'il ne fournirait pas d'autres précisions.

La Russie assure que 265 combattants ukrainiens d'Azovstal se sont constitués prisonniers

Quelque 265 combattants ukrainiens retranchés dans l'aciérie Azovstal, dernier bastion de résistance ukrainienne à Marioupol, se sont rendus aux forces prorusses et constitués prisonniers depuis lundi, a affirmé mardi le ministère russe de la Défense.

"Au cours des dernières 24 heures, 265 combattants ont rendu les armes et se sont constitués prisonniers, dont 51 gravement blessés", a indiqué le ministère dans un communiqué sur l'état de l'offensive russe contre l'Ukraine.

"Sans aucun doute, c'est un procès très difficile": l'avocat du premier soldat russe jugé en Ukraine s'exprime sur BFMTV

Ce mardi, l'avocat ukrainien chargé de la défense du premier militaire russe jugé en Ukraine pour crime de guerre s'est exprimé sur BFMTV. Viktor Ovsiannikov défend Vadim Chichimarine, un jeune soldat russe de 21 ans accusé d'avoir tué un civil non-armé de 62 ans.

"Sans aucun doute, c'est un procès très difficile moralement, mais aussi par rapport à tout ce qu'il se passe dans notre pays", a-t-il déclaré sur BFMTV.

"J'ai discuté avec mes confrères qui ont des positions différentes. Certains me soutiennent, d'autres sont contre. Mais un collègue m'a dit ce matin une phrase très importante. 'Nous ne défendons pas le crime, nous défendons une personne'. J'estime que chaque personne a le droit à une défense", a-t-il assuré.

Sergueï Lavrov fustige l'Otan et assure "qu'aucun pays ne peut renforcer sa sécurité sur le dos des autres"

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'en est pris à l'Otan ce mardi, qui n'aurait selon lui pas respecté ses promesses de limiter son élargissement.

"Aucun pays ne peut renforcer sa sécurité sur le dos des autres", a-t-il assuré. "L'organisation atlantique ne peut pas prétendre avoir la domination sur la sécurité", a-t-il ajouté.

Pour Dmitri Peskov, Boutcha était une "mise en scène sanglante" réalisée par les Ukrainiens et leurs alliés

Ce mardi, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a assuré que les exactions commises par l'armée russe à Boutcha étaient en réalité une "mise en scène sanglante", mise sur pied par les Ukrainiens et leurs alliés.

"Il y a eu une mise en scène sanglante à Boutcha. Les spécialistes ukrainiens n'ont pas pu faire ça tout seul. Des médias travaillent pour eux", a-t-il assuré.

Dmitri Peskov a également dénoncé le traitement réservé aux médias russes en Occident, en lien avec le bannissement de Russia Today de l'Union européenne.

"Il y a des pressions sur nos médias dans les pays étrangers", a-t-il indiqué.

Le porte-parole du Kremlin dénonce des "pays ennemis"

Dmitri Peskov a indiqué ce mardi que les pays qui soutenaient l'Ukraine et qui prenaient des sanctions à l'égard de la Russie, habituellement qualifié de "pays inamicaux" par le Kremlin, étaient en réalité des "pays ennemis".

Il a également dénoncé le gel des avoirs russes en Occident, qualifié de "vol". "Nous allons nous battre pour les récupérer", a-t-il assuré.

Le porte-parole du Kremlin assure être "convaincu que tout ira bien et que nous atteindrons nos objectifs"

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré ce mardi que "l'opération spéciale" russe en Ukraine allait arriver à ses fins.

"Nous sommes convaincus que tout ira bien, que nous atteindrons nos objectifs", a-t-il déclaré, avant de s'adresser directement aux Ukrainiens: "Nous arriverons à nos fins. Vous vivrez mieux".

Il a également assuré que les Ukrainiens étaient des "gens talentueux et pacifiques, mais depuis très longtemps on leur a menti à la télévision".

Le gouverneur de la région de Lviv indique qu'une frappe russe a détruit une infrastructure ferroviaire

Le gouverneur de la région de Lviv Maksym Kozytskyi a indiqué ce mardi sur Telegram qu'une frappe russe avait endommagé une infrastructure ferroviaire de cette ville de l'ouest de l'Ukraine.

"Dans la nuit, l'ennemi a tiré un missile sur une infrastructure de la branche régionale des chemins de fer de Lviv, dans le district de Yavoriv. L'explosion a endommagé l'infrastructure ferroviaire. Aucun blessé ou décès n'a été signalé", fait savoir le communiqué.

Cette information a ensuite été confirmée par le maire de Lviv, Andriy Sadovyi. C'est par voie ferroviaire que de nombreux dirigeants occidentaux se sont rendus en Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février pour apporter leur soutien à Volodymyr Zelensky.

Le gouverneur de Soumy annonce que "cinq missiles russes ont visé des cibles civiles et ont fait beaucoup de dégâts"

Sur sa chaîne Telegram, Dmytro Zhyvytskyi, le gouverneur de Soumy, situé au nord-est de Kiev, a annoncé que de nouvelles frappes russes avaient eu lieu sur la ville d'Okhtyrka.

"Aujourd'hui, vers 5h du matin, il y a eu un tir de missile ennemi sur Okhtyrka. Cinq missiles russes ont atteri sur des cibles civiles et causé beaucoup de dégâts. Des entrepôts ont pris feu. L'onde de choc a endommagé la porte d'entrée de l'immeuble de deux étages et des personnes ont été piégées à l'intérieur", a-t-il indiqué.

Le renseignement britannique met en garde contre de prochains bombardements russes massifs sur des zones habitées

Le service de renseignement du ministère de la Défense britannique a indiqué ce mardi dans son bulletin quotidien que l'armée russe allait dans un futur proche continuer à bombarder massivement l'Ukraine, et ceci sans distinction pour les civils.

"Dans les prochaines semaines, la Russie va continuer à procéder massivement à des frappes d'artillerie pour gagner des victoires dans le Donbass", détaille le communiqué.

Cette analyse repose sur ce qui a déjà été observé dans la banlieue de Kiev. "Dans la région de Tchernihiv au nord de Kiev, environ 3500 bâtiments ont été détruits ou endommagés lors de l'avancée russe vers la capitale ukrainienne. 80% des dégâts ont été faits sur des bâtiments résidentiels", explique d'abord le renseignement britannique.

Puis d'ajouter: "L'étendue de ces dommages indique la volonté russe d'utiliser l'artillerie contre des zones habitées, sans distinction et sans proportionnalité. La Russie s'est apparemment résolue à des bombardements sans distinction après ses victoires limitées, et une volonté de ne pas envoyer ses avions de combats en dehors des lignes de combat".

L'Unicef alerte sur une future "explosion catastrophique" du taux de malnutrition des enfants dans le monde

Une crise alimentaire "sans précédent"? Depuis le début de la guerre en Ukraine, les grandes puissances européennes alertent sur les conséquences du conflit au long terme, notamment sur la production agricole et les exportations des produits russes et/ou ukrainiens vers l'hémisphère sud. Ce lundi, c'est l'Unicef qui tire la sonnette d'alarme.

"Le monde est désormais en passe d’assister à une explosion des décès d’enfants évitables et des cas d’émaciation infantile", prévient Catherine Russell, directrice générale de l’Unicef.

Évacuation des soldats ukrainiens d'Azovstal: Zelensky dit que "l'Ukraine a besoin de héros vivants"

Plus de 260 soldats ukrainiens, donc 53 blessés, retranchés dans l'usine Azovstal de Marioupol, dernier bastion de résistance ukrainienne à Marioupol, ont été évacués ce lundi vers des territoires contrôlés par les forces prorusses et russes, a annoncé Kiev. Dans la soirée, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a lancé un message clair: "l’Ukraine a besoin de héros ukrainiens vivants."

"C’est notre principe. Je pense que tout le monde comprendra ces mots", dit-il, alors que les 260 combattants ukrainiens sont dans deux villes de l'Est, sans possibilité de rejoindre l'Ouest.

>> Notre article complet

Plus de 260 combattants ukrainiens évacués d'Azovstal

Plus de 260 combattants ukrainiens dont 53 blessés ont été évacués lundi de l'aciérie Azovstal, dernier bastion de résistance ukrainienne à Marioupol, a annoncé une vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Malyar.

"Le 16 mai, 53 blessés graves ont été évacués d'Azovstal vers Novoazovsk pour assistance médicale et 211 autres ont été transportés à Olenivka par un couloir humanitaire", ces deux localités étant en territoire contrôlé par les forces russes et prorusses, a-t-elle déclaré dans une vidéo en précisant qu'ils seraient plus tard "échangés".

Bonjour à toutes et à tous!

Bienvenue dans ce direct consacré au suivi du 83e jour de la guerre en Ukraine.

BFMTV