BFMTV
International
en direct

Guerre en Ukraine: Kiev annonce l'échange de 144 soldats, dont 95 défenseurs d'Azovstal

Guerre en Ukraine: Kiev annonce l'échange de 144 soldats, dont 95 défenseurs d'Azovstal

Le site d'Azovstal à Marioupol, le 10 mai 2022.

La guerre en Ukraine sera mercredi au coeur du sommet de l'Otan à Madrid, où plus de 40 chefs d'Etat et de gouvernement sont réunis pour discuter de l'avenir de l'Alliance, que Suède et Finlande vont pouvoir rejoindre après la levée du veto de la Turquie.

Londres augmente massivement son soutien militaire à Kiev

Le gouvernement britannique a annoncé ce mercredi, lors d'un sommet de l'Otan à Madrid, débloquer un milliard de livres (1,16 milliard d'euros) d'aide supplémentaire à l'Ukraine pour répondre à l'invasion russe, comprenant des systèmes de défense anti-aérienne et des drones.

Ces nouveaux fonds vont porter l'aide militaire britannique à Kiev à 2,3 milliards de livres, a précisé Downing Street dans un communiqué, qualifiant cette augmentation importante de "nouvelle phase" dans le soutien occidental qui doit permettre à l'armée ukrainienne de lancer des contre-offensive.

Adhésion de la Suède et la Finlande à l'Otan: la Russie dit ne pas voir de "problème"

La Russie ne voit "pas de problème" dans une éventuelle adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan, a assuré mercredi le président russe Vladimir Poutine.

"Nous n'avons pas de problèmes avec la Suède et la Finlande, tels qu'on a avec l'Ukraine", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Achkhabad, la capitale turkmène.

"Si la Finlande et la Suède le souhaitent, qu'elles y adhèrent. C'est leur affaire, elles peuvent adhérer où elles veulent", a-t-il souligné.

Frappe à Krementchouk: Vladimir Poutine rejette toute responsabilité russe

Le président russe Vladimir Poutine a rejeté mercredi la responsabilité de l'armée russe dans une frappe qui a fait au moins 18 morts selon Kiev dans un centre commercial bondé à Krementchouk, en Ukraine.

"Notre armée ne frappe aucun site d'infrastructure civile. Nous avons toutes les possibilités de savoir où se trouve quoi", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse à Achkhabad, la capitale turkmène.

Reconnaissance de l'indépendance de territoires prorusses: Zelensky met fin aux relations diplomatiques avec la Syrie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé mercredi soir mettre fin aux relations diplomatiques avec la Syrie, après que le régime de Damas a reconnu l'indépendance des républiques séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk, soutenues par Moscou depuis 2014.

"Il n'y aura plus de relations entre l'Ukraine et la Syrie", a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Telegram, affirmant que "la pression des sanctions" contre Damas, allié de la Russie, "sera encore plus grande".

À Lyssytchansk, le gouverneur régional indique que la fréquence des bombardements est "énorme"

"La fréquence" des bombardements sur Lyssytchansk, ville sous le feu de l'artillerie russe dans l'est de l'Ukraine, est "énorme", a indiqué mercredi soir le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï.

"Nous assistons à un pic d'intensité dans les combats", a poursuivi le responsable à la télévision ukrainienne, précisant qu'"environ 15.000 civils" se trouvaient encore dans cette ville de près de 100.000 habitants avant la guerre, "mais que leur évacuation était trop dangereuse à ce stade".

La Syrie reconnaît officiellement les républiques auto-proclamées de Lougansk et de Donetsk

La Russie a indiqué ce mercredi reconnaître officiellement l'indépendance et la souveraineté des territoires contrôlés par la Russie de Donetsk et de Lougansk.

L'agence Reuters a indiqué que la présidence syrienne avait indiqué sa volonté de construire des relations avec les deux républiques auto-proclamées pro-russes en février.

Zelensky indique que l'Ukraine participera au prochain sommet du G20 en fonction de sa "composition"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a averti mercredi son homologue indonésien, Joko Widodo, en visite à Kiev, que sa participation au sommet du G20 dans son pays en novembre dépendrait "de la situation de la sécurité en Ukraine et de la composition des membres du sommet".

Il n'a pas mentionné directement le président russe Vladimir Poutine, mais la participation de ce dernier, invité par l'Indonésie, fait l'objet d'intenses controverses diplomatiques, le Premier ministre italien Mario Draghi affirmant qu'elle était "exclue" dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine, tandis que le Kremlin maintient que l'invitation a été acceptée.

L'Ukraine annonce l'échange de 144 soldats, dont 95 "défenseurs d'Azovstal"

Un échange de 144 soldats a été conclu entre Kiev et Moscou ce mercredi. Parmi ce contingent, figurent 95 défenseurs du site d'Azovstal, longtemps symbole de la résistance de Marioupol.

C'est le ministère de la Défense ukrainien qui en a fait l'annonce. "Il s'agit du plus gros échange (avec Moscou) depuis le début de l'invasion russe", a déclaré sur Telegram la Direction principale du renseignement, rattachée au ministère de la Défense ukrainien, sans donner plus de détails sur le lieu et la date de l'opération.

Le point sur la situation à 17h

Une Russie cherchant à "humilier l'Otan", le rappel des besoins en artillerie et système anti-aérien pour faire face à l'envahisseur, son soutien à l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan: Volodymyr Zelensky a mené une intervention offensive ce mercredi en visioconférence devant l'Otan réuni à Madrid.

L'Ukraine annonce l'échange de 144 soldats, dont 95 "défenseurs d'Azovstal". "Il s'agit du plus gros échange (avec Moscou) depuis le début de l'invasion russe", a déclaré sur Telegram la Direction principale du renseignement, rattachée au ministère de la Défense ukrainien, sans donner plus de détails sur le lieu et la date de l'opération.

Le Royaume-Uni rallonge sa liste de sanctions contre la Russie. Le Royaume-Uni a dévoilé ce mercredi une nouvelle liste de sanctions visant 13 nouvelles entités russes, dont une cousine de Vladimir Poutine, Anna Tsivileva, qui préside une compagnie minière.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan, a assuré Kiev du soutien indéfectibel de son organisation. L'Ukraine pourra compter "aussi longtemps qu'il le faudra" sur l'Alliance atlantique, a-t-il déclaré en marge du sommet en cours.

Kiev salue la "position lucide" de l'Otan sur la Russie et ses "décisions essentielles" pour la "stabilité"

Après l'intervention de Volodymyr Zelensky plus tôt dans la journée auprès de l'Otan, l'Ukraine s'est félicité des positions adoptées par l'Otan devant le Kremlin.

Selon son secrétaire général, l'Ukraine peut compter sur l'Otan "aussi longtemps qu'il le faudra"

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan, a déclaré que l'Ukraine pourrait compter "aussi longtemps qu'il le faudr(ait) sur l'appui de l'organisation qu'il représente.

Dans une déclaration commune, les membres de l'Otan ont par ailleurs dénoncé la "cruauté épouvantable" des Russes en Ukraine.

L'Otan lance formellement le processus d'adhésion de la Suède et de la Finlande

C'est fait. L'Alliance atlantique a lancé officiellement le processus d'intégration de la Finlande et de la Suède à l'Otan. Un communiqué en provenance de l'Organisationdu Traité de l'Atlanique nord vient de le déclarer.

Otan: Macron salue le "consensus" sur l'adhésion de la Suède et de la Finlande

Emmanuel Macron s'est félicité mercredi du "consensus" trouvé la veille sur l'adhésion à l'Otan de la Finlande et de la Suède après la levée du veto de la Turquie, à l'issue d'un entretien avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à Madrid.

L'entrée dans l'Alliance atlantique de ces deux pays, qui "disposent de capacités robustes et interopérables", va "contribuer significativement à la sécurité de l'ensemble des alliés", a souligné le chef de l'Etat selon des propos rapportés par l'Elysée.

Cette adhésion était bloquée par la Turquie, membre de l'Otan depuis 1952, qui accusait notamment Stockholm et Helsinki d'abriter des militants de l'organisation kurde PKK, qu'Ankara considère comme "terroriste". Mais, au terme de longues tractations, Recep Tayyip Erdogan a donné mardi soir son accord à leur entrée, ayant estimé avoir obtenu leur "pleine coopération" dans sa lutte contre le PKK.

Boris Johnson met en garde contre tout boycott occidental du G20 en cas de venue de Vladimir Poutine

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a mis en garde mercredi contre le risque de laisser le champ libre à la "propagande" russe en cas de boycott occidental du sommet du G20 si Vladimir Poutine s'y rend, ce qu'il a jugé "très peu probable".

Jakarta a suscité la polémique en invitant la Russie au sommet des 20 économies les plus développées prévu en novembre à Bali, malgré l'offensive russe en Ukraine. Le Kremlin a indiqué lundi que le président russe Vladimir Poutine comptait s'y rendre.

"Je serais absolument stupéfait si Poutine s'y rendait en personne. C'est un paria (...) Je pense qu'il est très peu probable qu'il s'y rende", a déclaré Boris Johnson aux journalistes en marge du sommet de l'Otan à Madrid. "La question est de savoir si nous, les pays occidentaux, libérons nos sièges au G20 et laissons le contrôle des débats à la Chine et à la Russie", s'est-il interrogé.

"Si vous vous retirez d'un événement comme le G20, vous risquez de donner une chance aux autres de faire de la propagande", a-t-il ajouté.

La Russie pas "intimidée" par le renforcement militaire américain en Europe

La Russie n'est pas "intimidée" par l'annonce du président des Etats-Unis Joe Biden d'un renforcement prochain de la présence militaire américaine en Europe sur fond de vives tensions avec Moscou, a déclaré mercredi la diplomatie russe.

"Je pense que ceux qui proposent de telles décisions ont l'illusion que la Russie pourra être intimidée, en quelque sorte contenue: ils n'y parviendront pas", a dit le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov aux agences de presse russes.

La Russie accuse la Norvège de bloquer le transit vers l'archipel de Svalbard et menace de représailles

Moscou a accusé mercredi la Norvège de bloquer le transit de marchandises à destination des Russes installés sur l'archipel arctique norvégien du Svalbard et menacé Oslo de représailles.

"Nous avons réclamé à la partie norvégienne le règlement au plus vite de cette question. Nous avons souligné que les actions inamicales à l'égard de la Russie mènent à des mesures de représailles", a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué.

Le Royaume-Uni rallonge sa liste de sanctions contre la Russie, et vise notamment une cousine de Vladimir Poutine

Le Royaume-Uni a dévoilé ce mercredi une nouvelle liste de sanctions visant 13 nouvelles entités russes, dont une cousine de Vladimir Poutine, Anna Tsivileva, qui préside une compagnie minière.

Vladimir Potanine, présenté par Londres comme le second homme le plus riche de Russie, est également visé.

"Aussi longtemps que Poutine continuera son invasion de l'Ukraine, nous emploierons des sanctions pour affaiblir la machine de guerre russe. Les sanctions d'aujourd'hui montrent que personne n'est épargné, même le cercle rapproché de Poutine", a indiqué un porte-parole du gouvernement britannique.

Zelensky soutient l'intégration de la Suède et de la Finlande à l'Otan

Le président ukrainien a aussi évoqué la question d'un élargissement de l'Otan en direction de la Scandinavie.

"Il est important que la Suède et la Finlande puissent se joindre à l’Otan pour que votre organisation puisse les défendre", a-t-il dit.

"Si la Russie nous détruit, elle vous détruira": Zelensky prévient l'Otan

Volodymyr Zelensky avait un autre avertissement à adresser à l'Alliance Atlantique: "Si la Russie nous détruit, elle vous détruira". Le chef d'Etat a, en conséquence, milité pour "l'isolement" de la Russie. "Il ne faut pas les appeler, il faut les frapper", a-t-il même estimé.

Tout en remerciant ses alliés, il a d'ailleurs souligné la solitude de son pays face à son agresseur.

Système anti-aérien, artillerie: Zelensky liste les besoins de l'Ukraine

"Nous avons besoin de système de défense anti-aérien", a encore lancé le président ukrainien. Il a assuré: "Vous pouvez casser la tactique russe qui vise la destruction des villes ukrainiennes".

"La distance entre Kiev et Madrid est moins grande que la portée de leurs missiles", a-t-il prévenu. "Nous avons besoin de plus d’artillerie", a-t-il ajouté.

L'Ukraine et l'Otan partagent "les mêmes objectifs" selon Zelensky

Volodymyr Zelensky a poursuivi:

"Nous avons les mêmes objectifs que vous : la stabilité en Europe et dans le monde. C’est pour ça que nous demandons votre soutien pour nous aider à répondre dignement à cette attaque. Toute la communauté atlantique doit faire front commun".

"Ce n’est pas une guerre contre l’Ukraine, c’est une guerre pour édicter les règles en Europe et garantir un nouvel ordre mondial", a-t-il ajouté.

"La Russie cherche à vous humilier": Zelensky interpelle l'Otan

L'intervention du président ukrainien Volodymyr Zelensky devant l'Otan a été diffusée.

"La famine est un instrument, un instrument de pression, pour créer des vagues de migration en Europe. Et c’est la même chose pour l’énergie. La Russie fait ça pour vous humilier, que vous soyez complètement dépendant, pour que vous renonciez à votre liberté", a-t-il lancé à l'assistance.

Le point sur la situation à la mi-journée

L'Otan a ouvert ce mercredi son sommet à Madrid. Les dirigeants des pays membres doivent bien entendu évoquer le conflit russo-ukrainien. Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, devait d'ailleurs y prendre la parole, par visioconférence.

Moscou voit bien sûr d'un mauvais oeil cette réunion et son ordre du jour. La diplomatie russe juge ainsi que le sommet de Madrid confirmait "l'agressivité" de l'Otan à l'endroit de la Russie.

La Norvège a annoncé mercredi le don de trois systèmes de lance-roquettes multiples pour l'Ukraine, après des décisions similaires des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l'Allemagne. "Nous devons continuer notre soutien à l'Ukraine afin qu'elle puisse poursuivre sa lutte pour la liberté et l'indépendance", a déclaré dans un communiqué le ministre de la défense norvégien, Bjørn Arild Gram.

Des lignes de train et de bus relieront à partir du 1er juillet la Crimée, annexée par la Russie, aux nouvelles régions conquises du sud de l'Ukraine, ont annoncé mercredi les autorités d'occupation prorusses. Il s'agit d'une première depuis l'annexion de la Crimée en 2014 par Moscou et la suspension des transports entre ces régions.

D'après Moscou, le sommet de Madrid confirme l'"agressivité" de l'Otan à l'égard de la Russie

La diplomatie russe juge ce mercredi que le sommet de Madrid confirmait "l'agressivité" de l'Otan à l'endroit de la Russie. "Le sommet de Madrid consolide le cap d'un endiguement agressif de la Russie par le bloc" atlantique, a dit aux agences russes le vice-ministre Sergueï Riabkov.

Moscou a encore qualifié l'élargissement de l'Otan à la Finlande et la Suède "déstabilisateur".

Notre envoyé spécial rappelle les enjeux du sommet de l'Otan

Patrick Sauce, notre éditorialiste pour les questions internationales et envoyé spécial au sommet de l'Otan à Madrid est intervenu pour rappeler les enjeux de la réunion des dirigeants des pays de l'Alliance Atlantique.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky devait notamment prendre la parole par visioconférence interposée en ouverture de la réunion.

L'intervention de Zelensky se fera finalement à huis clos

Le président ukrainien devait s'exprimer, via visioconférence, en ouverture de la session plénière de l'Otan ce mercredi à Madrid. Selon nos informations, son intervention se fera finalement à huis clos.

La Norvège va à son tour donner des lances-roquettes multiples à l'Ukraine

La Norvège a annoncé mercredi le don de trois systèmes de lance-roquettes multiples pour l'Ukraine, après des décisions similaires des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l'Allemagne.

Kiev demande spécifiquement ce type d'armes dites MLRS ou GMRLS, qui combinent précision et longue portée, pour enrayer l'invasion russe et contrer l'artillerie de Moscou.

"Nous devons continuer notre soutien à l'Ukraine afin qu'elle puisse poursuivre sa lutte pour la liberté et l'indépendance", a déclaré dans un communiqué le ministre de la défense norvégien, Bjørn Arild Gram. L'annonce, qui a été faite en marge du sommet de l'Otan à Madrid, se fait en collaboration avec le Royaume-Uni, selon Oslo.

Les prorusses annoncent que des lignes de trains et de bus relieront la Crimée à leurs conquêtes dans le sud de l'Ukraine à partir de vendredi

Des lignes de train et de bus relieront à partir du 1er juillet la Crimée, annexée par la Russie, aux nouvelles régions conquises du sud de l'Ukraine, ont annoncé mercredi les autorités d'occupation prorusses. Il s'agit d'une première depuis l'annexion de la Crimée en 2014 par Moscou et la suspension des transports entre ces régions.

Le ministère autoproclamé de l'Intérieur de la région de Kherson, occupée depuis mars par les troupes russes, a indiqué dans un communiqué que des bus feront deux fois par jour l'aller-retour entre Simféropol, la capitale de la Crimée, et la ville de Kherson.

Les occupants prorusses ajoutent que des bus relieront aussi à partir du 1er juillet Simféropol aux villes conquises de Mélitopol et Berdiansk, dans la région ukrainienne de Zaporijjia, partiellement occupée par l'armée russe. Selon la même source, une ligne ferroviaire fonctionnera aussi désormais entre la ville criméenne de Djankoï et celles de Kherson et Mélitopol.

Biden annonce le renforcement de la présence militaire américaine dans toute l'Europe

En prélude au sommet de l'Otan à Madrid, le président américain Joe Biden a annoncé "des renforcements de la présence militaire américaine dans toute l'Europe".

Les Etats-Unis vont "renforcer leur positionnement militaire en Europe" afin que l'Otan puisse "répondre à des menaces venant de toutes les directions et dans tous les domaines: la terre, l'air et la mer", a dit mercredi à Madrid le président américain Joe Biden, lors du sommet de l'Alliance. Dans le détail, il a annoncé une présence renforcée de militaires et de capacités américaines en Espagne, en Pologne, en Roumanie, dans les Etats baltes, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie. L'ouverture du sommet, prévue à 10h, est désormais imminente.

La Russie est une "menace directe" pour la "sécurité" des pays de l'Otan selon le secrétaire général de l'Alliance

La Russie représente une "menace directe" pour la sécurité des pays de l'Otan, réunis en sommet à Madrid, a déclaré mercredi Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Alliance atlantique, qui va renforcer son flanc oriental en réponse à l'invasion russe de l'Ukraine.

"Nous allons dire clairement", lors du sommet qui doit réviser la feuille de route de l'Alliance pour la première fois depuis 2010, "que la Russie représente une menace directe pour notre sécurité", a-t-il dit. Le sommet de Madrid est "historique" alors que l'Alliance vit "sa crise sécuritaire la plus sérieuse depuis la Seconde guerre mondiale", a-t-il insisté.

Face à la menace de la Russie, les pays de l'Otan vont décider à Madrid de renforcer leurs "groupements tactiques" présents sur le flanc est de l'Alliance.

L'Ukraine au cœur d'un sommet décisif pour le futur de l'Otan à Madrid

La guerre en Ukraine sera ce mercredi au coeur du sommet de l'Otan à Madrid, où plus de 40 chefs d'Etat et de gouvernement sont réunis pour discuter de l'avenir de l'Alliance, que Suède et Finlande vont pouvoir rejoindre après la levée du veto de la Turquie.

Le sommet de Madrid va être un sommet pivot" pour le futur de l'Otan, a déclaré mardi le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg, à l'ouverture de cette réunion prévue de longue date mais dont les enjeux ont été démultipliés par l'invasion russe de l'Ukraine.

Zelensky suggère une commission d'enquête à Krementchouk et fait observer une minute de silence à l'ONU

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a suggéré mardi au Conseil de sécurité de l'ONU d'envoyer une commission d'enquête pour prouver que le centre commercial de Krementchouk a été détruit par un missile russe, obtenant de ses 15 membres, y compris la Russie, une minute de silence debout pour "tous les Ukrainiens tués dans la guerre"

Lors d'une intervention en direct devant le Conseil, sa deuxième après un premier discours le 5 avril, le président ukrainien a aussi une nouvelle fois réclamé que la Russie soit expulsée de son siège permanent au Conseil de sécurité et qu'un tribunal soit créé pour juger les "actes terroristes quotidiens" de Moscou.

"Si vous pouviez rendre hommage à tous les Ukrainiens qui ont été tués dans cette guerre, tous les adultes, tous nos enfants, des dizaines de milliers de personnes... Je vous demande de leur rendre hommage avec une minute de silence", a déclaré à la fin de son intervention Volodymyr Zelensky, en se mettant debout.

Boris Johnson appelle les Alliés à augmenter leurs dépenses militaires

Le Premier ministre britannique Boris Johnson compte appeler mercredi ses alliés de l'Otan, réunis en sommet à Madrid, à augmenter leurs dépenses militaires en réponse à l'invasion russe de l'Ukraine, a indiqué Downing Street ce mardi. Les pays de l'Otan s'étaient engagés en 2014, après l'annexion de la Crimée par la Russie, à porter leur budget de la défense à 2% de leur PIB d'ici à 2024.

Bonjour à tous!

Bienvenue dans ce direct consacré au suivi de la guerre en Ukraine

BFMTV