Le rappeur chinois Naggy, en février 2018, dans son studio d'enregistrement, à Shanghai.
 

Alors que le rap est récemment devenu populaire en Chine, où il est arrivé tardivement, les autorités chinoises renforcent par tous les moyens leur contrôle sur cette musique qu'elles jugent "vulgaire".

Votre opinion

Postez un commentaire