Angela Merkel, le 18 juin 2018.
 

Les alliés de droite d'Angela Merkel au sein de sa coalition lui ont fixé ce lundi un ultimatum de deux semaines pour négocier une solution européenne à la crise migratoire. Avec cette rébellion de la frange la plus à droite de la coalition gouvernementale, l'avenir politique de la chancelière apparaît menacé. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire