Le président Sissi, lors d'un discours le 19 janvier 2018.
 

Votre opinion

Postez un commentaire