Médecins protégés par des équipements spéciaux dans une base de MSF soignant ebola, le 3 novembre 2018 à Butembo, RDC.
 

Il s'agit de la deuxième épidémie de fièvre hémorragique la plus grave depuis l'identification du virus Ebola en 1976, en nombre de cas, mais pas en nombre de morts.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire