trump
 

Après avoir détruit le grand secret de la fête auprès d'un enfant de huit ans qui avait le malheur de croire encore au père Noël, Donald Trump a fini par adresser ses voeux aux Etats-Unis mardi soir. Et ce à tout le monde, puisqu'il les a même destinés aux "médias fake news", selon son expression désormais fameuse. 

Votre opinion

Postez un commentaire