Vladimir Poutine et Donald Trump lors d'une rencontre en novembre 2017.
 

 

Votre opinion

Postez un commentaire