Le président vénézuélien Nicolas Maduro, le 15 juillet 2016.
 

Votre opinion

Postez un commentaire