Un membre des forces syriennes pro-gouvernementales tient un drapeau du groupe Daesh après avoir repris le village de Dibsiafnan aux abords de Raqqa, en Syrie, le 11 juin 2017
 

La coalition internationale, menée par les États-Unis, a fait usage de phosphore blanc à Raqqa dans sa lutte contre les jihadistes de Daesh. Une arme controversée et particulièrement dangereuse pour les civils.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • niel59
    niel59     

    Et après ont vient pleurer quand il y a des attentats "terroristes" en Europe !!!
    Avant d appeler les autres de terroristes, il faudrait déjà que la coalition arréte le terrorisme dans ces pays !!!!!

  • sylvie la
    sylvie la     

    En 1983, l'ONU interdit l'utilisation offensive de bombe au phosphore blanc et classe son utilisation en crime de guerre.

    danbas84
    danbas84      (réponse à sylvie la)

    Pendant une guerre il est interdit de tuer ... c'est l'ONU qui le dit ..... et pourtant .....

Votre réponse
Postez un commentaire