BFMTV

Des astronomes amateurs découvrent une nouvelle forme d'aurore boréale

BFMTV

Le motif de cette nouvelle aurore boréale s'apparente à des dunes de sable.

Des amateurs d'aurores boréales qui partageaient leurs connaissances dans un groupe Facebook ont permis à des scientifiques de découvrir une nouvelle forme jusqu'alors inconnue, rapporte le Guardian ce mercredi. Immortalisée dans le ciel de Finlande, elle est visible dans la vidéo ci-dessous.

Invitée à rejoindre le groupe Facebook pour répondre à des questions, Minna Palmroth, professeur de physique spatiale à l'Université d'Helsinki, a demandé à la communauté de partager leurs images d'aurores boréales. Ces passionnés lui font alors part de certaines observations étranges. 

"Certains m'ont demandé: 'que sont ces rayures, quel type d'aurore boréale est-ce?'", a-t-elle raconté au Guardian.

Des aurores boréales en forme de dunes

Selon la scientifique, le motif décrit par les internautes semblait nouveau. Pour approfondir ses recherches, Minna Palmorth a demandé aux amateurs de lui envoyer d'autres clichés. En accumulant plusieurs photos d'une même aurore boréale sous différents angles, elle et ses collègues ont pu découvrir une nouvelle forme d'aurore boréale, dont le motif s'apparente à des dunes de sable. 

Les vagues que forment les aurores "ont des fréquences différentes, des longueurs d'onde différentes, des amplitudes différentes et pour observer quelque chose de très uniforme, comme les dunes, cela signifie qu'il doit y avoir un mécanisme actif qui les rend égales", a détaillé Minna Palmorth.

Les ondes gravitationnelles changent de direction

Selon l'étude qui a suivi la découverte, ce phénomène exceptionnel pourrait se produire lorsque la température d'une couche de l'atmosphère augmente et dépasse celle des autres couches qui l'entourent. Les ondes gravitationnelles, se déplaçant verticalement vers le haut dans l'atmosphère, changent de direction et se déplacent alors horizontalement.

"Lorsque cette couche d'inversion se forme", "vous pouvez alors observer des dunes", explique Minna Palmroth.
Alexandra Jaegy