Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abdulrahman al-Thani.
 

La liste des exigences de l'Arabie saoudite et ses alliés formulées auprès du Qatar est jugée "contraire au droit international" par le président turc Erdogan. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire