BFMTV

Covid-19: l'Allemagne va lever plusieurs restrictions pour les personnes vaccinées

Christine Lambrecht, ministre de la Justice allemande.

Christine Lambrecht, ministre de la Justice allemande. - Bernd von Jutrczenka / POOL / AFP

Le ministère de la Justice allemand a annoncé ce mardi une série de mesures d'assouplissement des restrictions prises contre la pandémie pour les personnes vaccinées. Le texte élaboré doit cependant encore être adopté par les parlementaires. Il pourrait entrer en vigueur ce week-end.

L'Allemagne va lever plusieurs restrictions, dont l'obligation de test négatif pour entrer dans des magasins ou les limitations de réunions privées, pour les personnes vaccinées contre le Covid-19, a annoncé mardi la ministre de la Justice.

"Les personnes vaccinées n'auront plus besoin d'un test négatif si elles veulent faire des courses, aller chez le coiffeur ou visiter un jardin botanique, par exemple", a indiqué dans un communiqué Christine Lambrecht.

Des mesures qui pourraient entrer en vigueur dès ce week-end

Selon un texte adopté mardi par le gouvernement et qui doit encore être adopté en fin de semaine par le parlement, les personnes vaccinées pourront "se rencontrer en privé sans restrictions", a ajouté la ministre. Le couvre-feu nocturne récemment instauré à partir de 22h00 ne s'appliquera plus non plus aux personnes ayant reçu deux doses de vaccin.

La chambre basse du parlement, le Bundestag, se prononcera sur ce texte jeudi et le Bundesrat, la chambre haute, vendredi. En cas d'adoption, ces assouplissements pourraient ainsi entrer en vigueur dès ce week-end. Plus de 6,7 millions de personnes avaient reçu lundi les deux doses et près de 24 millions une dose, selon l'institut Robert Koch.

L'Allemagne, durement frappée par une troisième vague épidémique cet hiver, a adopté depuis plusieurs mois de nombreuses restrictions, de la fermeture des bars, restaurants, lieux culturels et enceintes sportives, à la fermeture de magasins non essentiels, la limitation drastique des réunions privées ou encore un couvre-feu nocturne. Contrairement à de nombreux pays européens, le gouvernement n'a pas encore présenté de calendrier de réouverture de ces lieux.

R.V. avec AFP