BFMTV

Coronavirus: plus de 19 000 morts en Espagne, le bilan remis en question

Une équipe médicale à Vigo en Espagne le 16 avril 2020

Une équipe médicale à Vigo en Espagne le 16 avril 2020 - Miguel Riopa / AFP

La Catalogne, l'une des régions espagnoles les plus touchées par la pandémie, ne communiquait jusqu'ici que les chiffres des morts dans les hôpitaux.

L'Espagne comptait jeudi plus de 19.000 morts du Covid-19, mais ce bilan était contesté par certaines régions qui affirment que plusieurs milliers de personnes supplémentaires ont succombé en raison de la pandémie.

Le troisième pays le plus endeuillé du monde derrière les Etats-Unis et l'Italie a recensé 551 morts en 24 heures, un léger rebond après la baisse enregistré la veille à 523.

Au total, 19.130 personnes sont mortes en Espagne du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

"Le chiffre réel de morts est difficile à connaître"

Ces chiffres sont toutefois contestés. Les autorités régionales de Madrid et de Catalogne (nord-est), régions comptant plus de la moitié des morts, ont évoqué des milliers de décès non recensés dans le bilan national.

"Le chiffre réel de morts est difficile à connaître", a reconnu Fernando Simón, directeur du centre d'urgences sanitaires lors de son point presse quotidien.

Les chiffres inclus dans le bilan national sont pourtant communiqués par les autorités régionales qui sont en charge de la santé. Mais elles n'incluent que les morts ayant été testés positifs au Covid-19. 

La Catalogne a changé de critères de comptabilisation et chiffré le nombre de morts du Covid-19 à plus de 7.000 dans la région, en incluant les personnes présentant des "symptômes compatibles" avec la maladie. 

"Les chiffres donnés jusqu'ici incluaient les personnes mortes dans les hôpitaux catalans. Mais à partir d'aujourd'hui, seront aussi communiqués les chiffres des morts en maisons de retraites et à domicile", a expliqué en outre le gouvernement régional catalan.

Cette région n'a toutefois pas changé de critères pour le chiffre qu'elle communique à l'Etat et qui était de 3.855 dans le bilan national de jeudi. La région de Madrid évoque elle plus de 10.000 morts contre 6.877 dans les chiffres du ministère espagnol de la Santé.

Plus de 180.000 cas recensés dans le pays

Parmi les nouvelles victimes de la maladie connues jeudi, figure l'écrivain chilien engagé Luis Sepulveda, mort à 70 ans dans la région des Asturies (nord de l'Espagne) où il résidait, a annoncé sa maison d'édition.

Le nombre de cas confirmés dans le pays a progressé d'environ 5.200 à 182.816. Même si la pression a diminué dans les hôpitaux, où le nombre d'hospitalisations baisse, le ministre de la Santé Salvador Illa a souligné que "des semaines difficiles" se profilaient encore pour le système de santé. Au plus fort de la pandémie, le virus a tué jusqu'à 950 personnes le 2 avril, selon le bilan officiel. 

L'Espagne est soumise à l'un des confinements les plus stricts d'Europe depuis le 14 mars. Il a été prolongé jusqu'au 25 avril inclus, mais le chef du gouvernement Pedro Sanchez a annoncé la semaine dernière qu'il devrait l'être encore même s'il sera certainement assoupli.

Après deux semaines de mise à l'arrêt quasi total de l'économie de la fin mars au week-end pascal, une partie des salariés a repris le chemin du travail lundi, notamment dans la construction ou l'industrie. Mais le télétravail reste la norme là où cela est possible.

H.G. avec AFP