BFMTV

Coronavirus chinois: un possible second cas aux États-Unis

Un masque sanitaire dans l'aéroport de Singapour le 22 janvier dernier à Paris.

Un masque sanitaire dans l'aéroport de Singapour le 22 janvier dernier à Paris. - ROSLAN RAHMAN / AFP

Un homme ayant voyagé récemment dans la ville chinoise de Wuhan est maintenu à l'isolement et sous observation aux États-Unis. Il pourrait présenter "des signes de présence positive du coronavirus", selon les autorités.

Un comté du Texas a annoncé jeudi enquêter sur un cas présumé d'infection au coronavirus chinois chez une personne qui a voyagé depuis Wuhan, en Chine, berceau de l'épidémie qui progresse dans le monde.

Les médecins "ont rapidement établi que le patient présentait les signes de présence positive du coronavirus", ont écrit dans un communiqué les autorités sanitaires du comté de Brazos, dans l'est du Texas.

Le patient maintenu à l'isolement 

Le patient, un étudiant de l'université du Texas A&M, dont le campus est situé dans ce comté, présentait des "symptômes respiratoires légers" comme une "toux" et une "congestion", a-t-il précisé dans une conférence de presse. Il est maintenu à l'isolement à domicile le temps d'avoir le résultat des analyses le concernant qui sera connu au plus tard samedi. Il s'agit d'un échantillon sanguin envoyé aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) d'Atlanta.

Appartenant à la tranche d'âge des 20/30 ans, il "va bien" et s'est rendu aux urgences "plus par inquiétude qu'à cause de ses symptômes", a noté le Dr. Wilke. 

Au total, près de 600 personnes identifiées ont été contaminées par ce virus de la famille du Sras, essentiellement sur le territoire chinois. Dix-huit sont mortes, toutes en Chine, dont 17 dans la ville de Wuhan ou dans la province dont elle est la capitale, le Hubei.

L'OMS a reconnu jeudi l'"urgence en Chine" mais jugé toutefois qu'il était "trop tôt" pour parler d'"urgence de santé publique de portée internationale".

Aux Etats-Unis, un homme d'une trentaine d'années ayant séjourné dans la région de Wuhan a été hospitalisé à Everett, non loin de Seattle sur la côte ouest, où il était arrivé le 15 janvier. Il avait lui-même contacté les services de santé le 19 janvier, après l'apparition de symptômes.

Jeanne Bulant avec AFP