Mis à jour le
Le leader nord-coréen Kim Jong-Un, le 13 avril dernier.
 

La Corée du Sud avait donné jeudi 24 heures au régime nord-coréen pour accepter son offre de dialogue faute de quoi il s'exposait à des "mesures significatives".

Votre opinion

Postez un commentaire