Seojong, chef d'un ordre bouddhiste en corée du sud, 21 août 2018
 

Chef d'un ordre religieux très influent dans le pays, il dénonce une opposition aux réformes qu'il tente d'apporter à la pratique religieuse.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire