La ville d'Hamouria sous les bombardements, dans la Ghouta orientale le 20 février 2018
 

Le Conseil de sécurité de l'ONU devait se prononcer ce vendredi après-midi sur un accord de cessez-le-feu dans la Ghouta orientale.

Votre opinion

Postez un commentaire